Auteur : uneparenthesemode

T’es sûre pour la coiffure ?

« T’es sûre pour la coiffure ? » C’est ce que m’a demandé mon mari en prenant les photos du jour…

Oui je suis sûre, de toute façon je n’ai pas d’autre solution.

Ah ok, parce que ça fait un peu plumeau là. »

Rassurez-moi : vous aussi vous connaissez cette période ingrate juste avant le rendez-vous salvateur chez le coiffeur où ne pouvez plus rien faire de vos cheveux ? En l’occurence les miens n’étaient pas bouclés ce jour-là, juste très volumineux, et trop longs, donc je n,’avais qu’une solution : les attacher. Mais comme j’ai vraiment beaucoup de cheveux et que le vent était de la partie, l’effet plumeau était au rendez-vous, j’ai donc dû maintenir ma coiffure cache-misère 😀

Mais l’essentiel est la tenue, dans laquelle je me sens vraiment à l’aise. Je suis ravie d’avoir découvert cette jolie chemise chez SheIn :chemise-shein (suite…)

Voir aussi:

Green
Coiffée décoiffée
Mon look d'automne en Kookaï

Plan canicule

Pour affronter la chaleur de ces derniers jours, les techniques sont simples mais efficaces (et déprimantes) : rester au « frais », volets fermés, boire beaucoup d’eau, utiliser un brumisateur et chercher un petit souffle d’air. Nous avons la chance d’habiter à côté du Bois de Vincennes qui garde un peu de fraîcheur et qui présente surtout de nombreuses zones ombragées. Nous avons donc pu prendre ces photos sans que je sois en train de suffoquer. Il faut dire aussi que nous étions en fin d’après-midi et non à 14h !

Pour l’occasion j’ai sorti cette tunique Derhy toute légère que j’ai aimé porter sur la plage cet été. J’aurais d’ailleurs aimé vous la présenter avec l’océan au fond, mais ce n’est pas évident d’apporter son appareil photo à la plage, je n’ai pas envie de le retrouver ensablé.tunique-derhy (suite…)

Voir aussi:

La petite robe blanche
Un blouson matelassé
Le pouvoir des fleurs

Pourquoi je déteste Snapchat

Snapchat… J’ai suivi de loin son apparition et son développement . Pour moi il s’agissait simplement d’une application pour adolescents ou décérébrés de la télé réalité  qui, grisés par leurs hormones, cherchent à se dévoiler et à jouer avec les interdits en pensant que l’image est fugace.  Mais les médias ont rapidement fait part des dérives : les captures d’écrans qui permettent de faire chanter ces victimes enhardies et naïves.

Puis Snapchat a su changer d’image, de cible et d’utilisateurs. J’ai vu toutes les blogueuses s’y inscrire et y promouvoir leur présence à grands renforts de petit fantôme jaune signalant : suivez ma vie palpitante et naturelle sur SnapChat.

J’ai résisté longtemps à l’idée de m’y inscrire et même de m’y intéresser. Puis j’ai lu un article de Violette qui m’a fait changer d’avis. Elle mettait en avant le côté spontané de l’initiative snapchatienne. Sur cette application, pas de mise en scène, de lumière travaillée ou de filtre embelisseur : nous sommes dans l’immédiat et le second degré. Ici les filtres vous transforment en abeille, vous rajoutent 40 ans, ou vous concoctent un look des plus ringards… Elle m’a donc donné envie de me lancer.snapchat

(suite…)

Voir aussi:

Où va-t-on papa ?

Good Cut : les barbus pressés lui diront merci !

La mode est à la barbe, nous l’avons tous constaté. Quant à moi je l’ai plutôt déploré ! Combien de barbes mal taillées, hirsutes, approximatives, pour céder à la tendance mais surtout pour cacher un double menton ou compenser la chute des cheveux ? Car, il faut bien le dire, la barbe apparaît bien souvent comme un cache-misère, qui ne fait qu’aggraver la situation.

Certes je ne suis pas tendre avec ces messieurs barbus. Pourquoi pas adopter cette tendance si ça leur fait plaisir. Mais il faut que ce soit réalisé avec soin.

J’en parlais il y a peu à mon mari, lui suggérant d’aller chez un barbier pour qu’il lui dessine une belle ligne, lui prodigue quelques conseils, qu’il n’aurait ensuite qu’à reproduire seul. Mais sa réponse était invariable « Je ne sais pas où aller et je n’ai pas le temps ». Puis j’ai reçu un communiqué de presse salvateur, m’annonçant le lancement de GoodCut, un service de barbier et coiffeur à domicile.barbe-goodcut (suite…)

Voir aussi:

Considérations capillaires
J'ai testé : le salon Dessange Paris Elysée
J'ai testé : le salon de coiffure de Jordy Brechkoff

Détails du dimanche

Me voici de retour sur le blog, prête à reprendre le rythme de 5 publications hebdomadaires. J’espère y parvenir après la rentrée car cette année s’annonce chargée avec la réforme du collège qu’il faut que je m’approprie, à contre-coeur en ce qui concerne le latin puisque le but non avoué explicitement semble de vouloir le faire disparaître. Cette année je l’enseignerai 5 heures au lieu de 8, et je suis pourtant bien lotie.

Voici les détails de mon dimanche, au calme comme toujours, et bien occupé par du rangement et du tri.thé-damnan-cerisier (suite…)

Voir aussi:

Détails du dimanche
Détails du dimanche
Détails des vacances

Les bords de Seine

Hier j’ai profité d’un déjeuner avec Constance pour faire un petit shooting photo à Paris ! Pendant les vacances je dois dire que j’ai eu du mal à me motiver à prendre mes looks en photo, j’avais besoin d’une véritable déconnexion. Mais quand un déjeuner entre copines blogueuses se profile, c’est l’occasion idéale. Nous nous comprenons et savons quel type de photo prendre.

Nous avons déjeuné dans un restaurant de burgers végétarien (qui propose également du sans lactose et et du sans gluten) absolument délicieux, à prix tout à fait raisonnable. Il s’agit de Hank Burger dans le Marais (55 rue des Archives) J’ai choisi le burger La Catcheuse aux graines germées, accompagné de coleslaw et d’une limonade bio aux plantes, le tout pour 12 euros.

Nous sommes ensuite allées sur les quais de Seine, après Paris Plage où nous n’avions pas envie de nous promener. Cela me permet de vous présenter enfin ce combishort acheté l’an dernier, que j’aime porter, mais que je n’ai jamais pris le temps de photographier :IMG_9506 (suite…)

Voir aussi:

C'est ça Paris
Mon look de fêtes BALSAMIK
Au 39