Groupon : fuyons !

En lisant l’article de mon amie Stéphanie ce matin, j’ai décidé d’enfin rédiger mon article contre le site Groupon.Groupon Fuyons !

Brièvement pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de Groupon, le concept est alléchant : des commerçants font des offres, si nous sommes suffisamment nombreux à les choisir elles sont validées et vous achetez donc un coupon qui vous permet d’avoir une coupe de cheveux à 50%, un massage à 25 euros au lieu de 65…

Je vous raconte mon expérience mais si vous voulez d’autres témoignages, n’hésitez pas à chercher sur internet, il y en a pléthore !

J’avais acheté un bon me donnant droit à un balayage et un brushing, le tout à 50 euros. J’appelle le coiffeur partenaire en décembre, le ton s’envenime quand je déclare prendre rendez-vous grâce à Groupon. On me propose alors un rendez-vous le 27 avril !

Aucune autre possibilité, tous les créneaux étaient déjà complets (sic). J’accepte donc et suis présente au rendez-vous le 27 avril : accueil glacial et dédaigneux, tout en contrastes avec les sourires et la bienveillance (hypocrite) réservés aux (rares) habituées.

Une apprentie vient faire mon balayage, autant vous dire que je commence à appréhender car je suis très exigeante quant à mon balayage que je veux le plus naturel possible, en gros pas comme ça :balayage

Mais je la sens appliquée. Au bout de son travail lent et fastidieux, Cerbère (la patronne) se fait l’inspectrice des travaux finis et déclare : « Le produit était trop dilué ! Allez on passe au bac » ….  bac à shampoing

Je m’inquiète un peu mais la jeune femme qui fait mon shampoing est sympathique et me fait un massage crânien des plus agréables. Elle me demande si je veux un soin, je réponds par l’affirmative et demande s’il est bien compris dans la prestation Groupon. Ce n’est bien sûr pas inclus et ça coûte 15 euros (!) Je refuse donc, hors de question de dépenser un centime de plus dans ce salon.

Puis vient le moment du brushing, Cerbère me regarde avec toujours autant de dédain, touche mes cheveux et prend un air dégoûté parce que j’en perds beaucoup. Elle prend sa brosse et passe TOUT SON TEMPS la tête tournée à droite pour regarder dehors. Je tente quand même de lui parler de Groupon, de l’accueil détestable que j’ai eu au téléphone et le jour-même, je sens alors que j’ai touché le point sensible. Elle m’explique que Groupon n’a pas du tout tenu parole, il devait se vendre 100 prestations maximum, il s’en est vendu 600 ! Elle s’est donc trouvée débordée face à cet afflux de clientes Groupon qui leur prenait beaucoup de temps aux dépends de la clientèle habituelle. Je comprends mieux cette animosité mais je n’ai pas à en faire les frais !sacre-brushing

Résultat : je n’ai jamais eu un brushing aussi laid, même moi avec mon lisseur je me débrouille mieux, les mèches n’ont pas pris puisque le produit était trop dilué, j’ai perdu 3 heures et 50 euros. Pourquoi ai-je fait preuve d’autant de patience ? Tout simplement parce que j’avais appris le matin même que j’étais enceinte, j’étais donc sur un petit nuage et rien ne pouvait m’atteindre (ce n’était pas cette année je précise, n’allez pas croire que je vous couve un petit troisième).

J’en ai ensuite parlé autour de moi :

Mon esthéticienne m’a dit qu’elle était littéralement harcelée par les représentants de Groupon qui tentaient par tous les moyens de mettre en place un partenariat. Elle n’a jamais cédé et a eu raison.

Elle m’a raconté que certaines de ses collègues avaient eu la même mésaventure que ma coiffeuse Cerbère : elles se sont retrouvées avec des centaines de rendez-vous Groupon à honorer (alors qu’elles en voulaient moins de 100) et ont perdu énormément de temps et d’argent.

Un ami restaurateur a accueilli une soirée Groupon, la pire de sa vie : les clients étaient odieux, impolis,ont passé leur temps à TOUT négocier alors que le prix était déjà réduit. Et surtout ils ont laissé les sanitaires dans un état inadmissible, j’ai vu la photo, j’étais déjà remontée contre Groupon mais ça a été lé coup de grâce. Ils avaient déroulé l’énorme rouleau de papier toilette et en ont mis partout, ils ont surtout laissé le robinet grand ouvert et le sol était inondé.

Belle image qui les représente bien : des rapiats sans vergogne qui se croient tout permis alors qu’ils sont tout simplement méprisables.

Désolée d’avoir versé tant de fiel, mais si je peux éviter à d’autres personnes de se faire avoir, surtout aux commerçants car ce sont eux finalement les plus lésés, ça aura été utile.

Je précise que l’on m’a proposé plusieurs fois des billets sponsorisés pour Groupon, vous comprendrez mes refus systématiques. Je pense qu’ils ne vont  pas être déçus du petit billet que je leur offre aujourd’hui à titre gracieux ;-)

PS : Plus que quelques heures pour participer au concours Cadum, et j’espère vous voir dimanche au vide-dressing !vide-dressing

Voir aussi:

Pièces et paillettes
Mes 5 indispensables de l'hiver
Patchwork