10 astuces pour mieux vivre son allaitement

Je présente à l’avance mes excuses à celles qui ne sont pas concernées par le sujet, mais j’avais envie d’écrire un nouvel article sur l’allaitement car c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup et sur lequel je me suis posé beaucoup de questions. Je vous présente ici un résumé des astuces que j’ai adoptées au quotidien pour mieux vivre l’allaitement.

1 Savoir que le début est difficile

Toutes les jeunes mamans rencontrent des difficultés au début. Il faut savoir qu’on a l’impression que le bébé passe son temps greffé au sein les premiers jours, et c’est un peu ça.

Les crevasses sont fréquentes, dues à une mauvaise position du bébé durant l’allaitement, à un problème de succion… Mais elles sont réversibles. J’en ai eu cette fois-ci encore mais elles se sont résorbées en appliquant tout simplement un peu de lait. J’avais tenté les crèmes adaptées, type Lansinoh, mais elles contiennent de la lanoline et j’y suis allergique.

Dites-vous que les 10 premiers jours sont très prenants, fatigants, compliqués. Mais au bout de ces 10 jours cela devrait s’améliorer pour devenir vraiment plus évident au bout d’un mois.

2 Etre consciente que les nuits seront interrompues

Le fait maternel se digère mieux et plus vite que le lait artificiel. Donc il est possible que votre bébé fasse quelques nuits complètes, mais ce ne sera pas systématique. Inutile de vouloir se presser, il suffit de le savoir pour mieux l’accepter.

3 Faire du co-dodo

Le co-dodo est un sujet un peu sensible, pas forcément conseillé, mais ces derniers temps les mentalités ont évolué à ce sujet.

Quand on allaite : certes il faut se réveiller la nuit,  mais si le bébé est à côté de sa maman dans le lit, il est très aisé de l’allaiter et de se rendormir rapidement. Pour avoir testé les deux méthodes, je peux vous dire qu’il est plus fatigant de se lever pour aller préparer un biberon.

De plus les hormones de l’allaitement procurent un sommeil qui arrive plus rapidement et qui est réparateur.

En revanche le co-dodo se pratique avec les mesures de sécurité adéquates.

4 Ne pas changer le bébé la nuit

Je me revois avec mon premier enfant, en train de changer la couche avant chaque tétée, comme cela m’avait été indiqué à la maternité. Or, comme il tétait tout le temps, je passais mon temps à ça et ne dormais plus. Au bout d’un mois j’étais totalement épuisée et j’ai commencé la transition pour arrêter l’allaitement. Ce n’était pas simplement à cause de ça bien sûr, mais ça a contribué à me fatiguer.

Actuellement je ne change pas Milan de la nuit, ce qui ne l’empêche pas de bien dormir et ne lui  a provoqué aucune irritation.

5 Prendre des tisanes d’allaitement

J’ai découvert les tisanes d’allaitement Weleda au fenouil et à la verveine, et j’en bois deux ou trois par jour. L’effet est remarquable : la lactation augmente, et cela me permet de tirer mon lait.

6 Utiliser un tire-lait

La simple mention du tire-lait avait sur moi un effet répulsif. Mais puisque j’avais envie (et besoin) de m’éloigner un peu, je m’y suis résignée… et ça a tout changé.

J’ai commencé par un tire-lait manuel, mais tirer son lait pendant 45 minutes pour obtenir un tout petit biberon englouti en 3 minutes, c’est très frustrant. Je le garde au cas où : il peut être pratique si je passe un week-end sans mon bébé pour tirer mon lait afin de désengorger la poitrine.

Le tire-lait électrique est assez déstabilisant la première fois car on a l’impression d’être une vache laitière, mais il est salvateur ! C’est grâce à lui que je continue l’allaitement. En 15 minutes j’ai un biberon de 200ml et je suis tranquille. J’utilise le Symphony de Medela et j’en suis totalement satisfaite.

7 Congeler son lait

Au début je conservais le lait tiré pendant 48h au réfrigérateur, mais le temps d’utilisation est trop restreint. J’ai donc décidé de le congeler, ce qui permet de le garder 4 mois. J’ai acheté ces sachets Lansinoh, ils sont très pratiques à remplir puis pour verser le lait. Vous y indiquer la date et la contenance. Pour le décongeler le micro-ondes est proscrit, il suffit de le passer sous l’eau très chaude.

J’ai recours au lait congelé plusieurs fois par semaine : quand je vais à un événement blog, chez le médecin ou le coiffeur et que je confie mon bébé, mais aussi (et surtout) quand je veux partager un apéritif sans avoir besoin de trinquer encore à la bière sans alcool. Après 9 mois sans y avoir droit, j’avais envie de pouvoir boire du champagne ou une bière quand j’en ai envie. En tirant son lait c’est possible. Cela me permet de boire un ou deux verres sans que mon bébé trinque également. 

Je l’allaite juste avant de prendre l’apéritif, puis je lui donne un gros biberon de mon propre lait vers 22 ou 23h, et il réclame ensuite vers 4h (au pire) ou 7h (au mieux). L’alcool a eu le temps de s’évacuer du corps. Il reste dans le lait aussi longtemps que dans le sang. Vous avez un tableau du temps d’évacuation nécessaire ici.

8 Vous faire aider

Je pose beaucoup de questions autour de moi aux femmes allaitantes et je consulte beaucoup le site de la Leche League, pas extremiste contrairement à ce que je craignais, et plein de bons conseils.

J’avais beaucoup écouté les conseils d’une consultante en lactation pour mon premier fils. Cela ne m’avait pas permis de venir à bout des crevasses, mais de me rendre incollable sur les positions d’allaitement.

En ce moment par exemple j’ai remarqué que j’avais un canal lactifère bouché. Il me semble que la généraliste ne pourra pas m’aider. J’ai donc consulté différents sites… et je crois que je vais devoir me résoudre à percer le bouchon avec une aiguille bien désinfectée. Si cela vous est déjà arrivé je veux bien vos conseils, j’aimerais éviter la mastite !

9 Etre patiente

Non vous ne retrouverez pas votre taille de guêpe en allaitant. Vous aurez même plutôt tendance à stocker quelques kilos pendant l’allaitement car ça demande de l’énergie. Certes la dépense énergétique augmente chez la femme allaitante, mais vous avez tellement faim (et envie de chocolat) qu’elle ne vous permettra pas de maigrir. Donc il ne faut pas allaiter dans l’espoir de maigrir plus facilement car cela va vous décevoir plus qu’autre chose.

Il faut aussi savoir que les bébés allaités ont des pics de croissance remarquables.

Ils ont lieu à 3, 6 et 9 semaines, puis à 3, 6 et 9 mois. Il ne s’agit pas d’une croissance soudaine du bébé, mais de périodes de transition dans ses besoins. Le bébé tète davantage (toute la journée et toute la nuit pour résumer) ce qui a pour effet de changer la composition du lait qui s’adapte à ses nouveaux besoins. Ce sont des périodes particulièrement fatigantes où on a l’impression de ne plus avoir assez de lait, mais ce n’est pas le cas rassurez-vous !

10 Vous écouter et profiter

C’est moi qui ai décidé de garder mon bébé à côte de moi pour dormir. De même je l’allaite à la demande et n’essaie pas de lui impliquer des horaires réguliers. Je ne sais pas du tout combien de temps je l’allaiterai. J’ai déjà eu envie d’arrêter lors des pics de croissance ou lorsque j’étais trop fatiguée. Mais j’ai réussi à passer ces caps sans me forcer.

Pour l’instant j’aime allaiter mon fils, j’aime cette proximité, ce lien unique. J’en profite d’autant plus que c’est la première fois que l’allaitement se passe bien. Je trouve l’allaitement pratique et n’ai aucune souffrance, ou presque, donc je continue tant que ça me plait !

Et vous, avez-vous eu des difficultés avec l’allaitement ? Des astuces ?

13 commentaires
Précédent article: Détails du 8 maiArticle suivant: La nostalgie du moment présent

Commentaires

  • Aude

    mai 10, 2017 à 21 h 50 min
    Répondre

    Je note la tisane allaitement pour dans quelques mois ;-) Tes conseils m'auraient bien servi pour ma fille, j'ai gardé un bon souvenir globalement de l'allaitement […] Lire la suiteJe note la tisane allaitement pour dans quelques mois ;-) Tes conseils m'auraient bien servi pour ma fille, j'ai gardé un bon souvenir globalement de l'allaitement mais effectivement les débuts sont durs et je me souviens de mon sentiment de perdition au milieu de tous les conseils lus/entendus et parfois contradictoires Le plus dur pour moi finalement a été de m'autoriser à m'écouter et à lâcher prise par rapport aux standards (pour une méthodique comme moi dur dur !) Je n'ai jamais réussi à tirer mon lait malgré le tire lait électrique et ca n'a pas été simple en terme de logistique jusqu'à ce que j'introduise courant du 4 e mois un biberon de lait maternisé en journée Comme toi je n'ai rien perdu pendant l'allaitement, la frustration ! Par contre ma fille était repue la nuit et dormait une nuit complète: mes seins dégorgeaient le matin et je priais presque qu'elle se réveille pour téter et vider enfin ces 2 ballons de baudruche!! Je me demande comment cela va se passer pour ma 2e dans quelques mois, je viendrais relire tes articles bien complets! Bises Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Aude

      mai 15, 2017 à 11 h 01 min
      Répondre

      Oui tu verras que la tisane est vraiment efficace, et 100% naturelle. Pour quand est prévu ton accouchement ? Il y a aussi des tisanes spécifiques […] Lire la suiteOui tu verras que la tisane est vraiment efficace, et 100% naturelle. Pour quand est prévu ton accouchement ? Il y a aussi des tisanes spécifiques pour la grossesse chez Weleda. J'ai remarqué que Milan dormait beaucoup plus longtemps quand je lui donnais un biberon (de mon lait) le soir car il le prend en entier. Il boit moins quand il est au sein car il est rassuré et s'endort vite. J'ai perdu 2 kilos malgré tout, mais il m'en reste 4 et je sais que c'est pour l'allaitement. Je vois ce que tu veux dire pour les seins le matin. J'ai déjà eu besoin de me lever et de tirer mon lait car c'était trop douloureux... J'espère que ta grossesse se passe bien en tout cas, et je suis ravie que mes conseils te soient utiles. Lire moins

    • Aude
      à Aude

      mai 17, 2017 à 21 h 28 min
      Répondre

      C'est prevu pour fin septembre, j'ai enfin passé le cap des nausées et migraines mais la fatigue se fait sentir ... Je vais me renseigner pour […] Lire la suiteC'est prevu pour fin septembre, j'ai enfin passé le cap des nausées et migraines mais la fatigue se fait sentir ... Je vais me renseigner pour les tisanes de grossesse! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Aude

      mai 18, 2017 à 22 h 22 min
      Répondre

      Tant mieux si tu as passé le cap des 3 mois, tu entres dans la meilleure période :-) Pendant la grossesse je sais qu'il y a […] Lire la suiteTant mieux si tu as passé le cap des 3 mois, tu entres dans la meilleure période :-) Pendant la grossesse je sais qu'il y a des tisanes à éviter donc renseigne-toi en effet. Et si je peux te conseiller une huile : l'huile anti-vergetures Weleda aussi est absolument géniale. Je n'en ai eu aucune durant mes 3 grossesses, et j'ai pourtant une peau qui est y sujette puisque j'en ai eu à l'adolescence. Lire moins

  • Nouchka

    mai 10, 2017 à 21 h 09 min
    Répondre

    Bonjour Karine, tu as parfaitement résumé les astuces pour réussir son allaitement, j'aurais pu écrire exactement la même chose ! Les débuts ont été difficiles […] Lire la suiteBonjour Karine, tu as parfaitement résumé les astuces pour réussir son allaitement, j'aurais pu écrire exactement la même chose ! Les débuts ont été difficiles mais je me suis accrochée, et aujourd'hui je continue d'allaiter le soir mon fils de 14 mois. Je t'avoue que le problème maintenant c'est le sevrage, car plus ils sont grands et plus c'est compliqué.... Je ne sais pas vraiment comment m'y prendre "en douceur" car la tétée est devenue le doudou du soir et je n'envisage pas de faire ça dans les cris et les larmes... Le problème aussi de mon côté c'est qu'il ne fait toujours pas ses nuits et réclame le sein en pleine nuit ce qui est épuisant après plus d'un an. Je suis également sur le forum de la Leache League, comme toi j'avais un peur du côté intégriste, mais pas du tout, c'est en fait une mine de conseils. Pour le tire-lait j'avais moi aussi le Symphony de Medela et c'est vrai qu'il est très bien, il m'avait permis également d'avoir un bon stock de lait au congélateur ! Sinon pour le canal lactifère bouché, quels sont les symptômes ? Il m'est arrivé de mon côté d'avoir un endroit rouge et dur, j'ai réussi à régler ça en passant une soirée à me masser avec un gant de toilette imbibé d'eau très chaude. Il paraît aussi que les cataplasmes de feuilles de chou vert font des miracles, je n'ai pas eu l'occasion de tester... Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Nouchka

      mai 15, 2017 à 10 h 51 min
      Répondre

      Tu l'allaites encore ? Je sais que je n'irai pas jusque là... Cela dit si je prolonge à chaque fois comme je suis en train […] Lire la suiteTu l'allaites encore ? Je sais que je n'irai pas jusque là... Cela dit si je prolonge à chaque fois comme je suis en train de le faire, qui sait ? J'imagine que le sevrage doit être difficile. As-tu vraiment envie d'arrêter ? Car c'set souvent que la mère n'est pas prête. Moi je dors toujours avec Milan une partie de la nuit et je ne me sens pas encore prête à ce qu'il soit dans son lit toute la nuit. Pour le canal lactifère bouché, c'est un petit bouton blanc et douloureux. Tu l'aurais détecté si tu en avais eu un. J'ai réussi à le déboucher mais il se rebouche ! Merci pour ton commentaire et bon courage pour le sevrage. Lire moins

    • Nouchka
      à Nouchka

      mai 15, 2017 à 21 h 31 min
      Répondre

      Moi non plus je ne pensais que j'allaiterais aussi longtemps, j'ai repris le travail quand mon fils avait 6 mois et j'étais persuadée que c'était […] Lire la suiteMoi non plus je ne pensais que j'allaiterais aussi longtemps, j'ai repris le travail quand mon fils avait 6 mois et j'étais persuadée que c'était la fin. Mais ma lactation s'est adaptée et j'ai toujours eu du lait. Tu as raison, le sevrage est difficile pour la maman aussi, un lien très fort se créée et plus on allaite longtemps, plus on a du mal je trouve ! J'espère que ton souci de canal bouché va vite se régler ! Lire moins

  • Cécile

    mai 10, 2017 à 7 h 00 min
    Répondre

    Pour le canal prends un verre d'eau très chaude rempli à ras bord et appliques le sur le bout de sein au dessus d'un lavabo […] Lire la suitePour le canal prends un verre d'eau très chaude rempli à ras bord et appliques le sur le bout de sein au dessus d'un lavabo pour éviter d'en mettre partout ! Ça va ramollir le bouchon et tu fais téter Milan juste derrière, ça t'éviteras la torture à l'aiguille ^^ Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Cécile

      mai 15, 2017 à 10 h 47 min
      Répondre

      Merci pour ce conseil Cécile. Je pensais avoir réussi en le perçant comme un bouton :-O mais ça se rebouche. J'essaie ça aujourd'hui !

  • Anne

    mai 10, 2017 à 5 h 57 min
    Répondre

    Premier allaitement difficile mais bebe avec un très gros reflux donc beaucoup de contraintes liées à cela, notamment un allaitement assise obligatoirement meme de nuit […] Lire la suitePremier allaitement difficile mais bebe avec un très gros reflux donc beaucoup de contraintes liées à cela, notamment un allaitement assise obligatoirement meme de nuit et ne garder debout pendant 20 min après chaque tétée autant dire que je ne dormais plus :( deuxième allaitement avec le meme souci de reflux mais beaucoup plus sereine ! Tes conseils sont tous très bon. Je n'ai jamais réussi à passer le cap de tirer mon lait (blocage psychologique) et à cause des reprises du boulot au 3 mois des bébés, j'ai dû cesser.... Bon allaitement avec Milan :) j'espère que ce canal va se déboucher sans souci.... Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Anne

      mai 15, 2017 à 10 h 46 min
      Répondre

      Oh oui j'imagine les difficultés liées à ce reflux. Et le gros point positif de l'allaitement la nuit c'est justement d'être allongée. Bravo d'avoir persisté […] Lire la suiteOh oui j'imagine les difficultés liées à ce reflux. Et le gros point positif de l'allaitement la nuit c'est justement d'être allongée. Bravo d'avoir persisté dans l'allaitement malgré tout. 3 mois c'est déjà bien ! Je comptais l'allaiter 4 mois mais je prolonge finalement. Pour le canal j'ai un peu de mal à le déboucher vraiment, j'espère... Lire moins

  • Bonnieparker

    mai 9, 2017 à 22 h 00 min
    Répondre

    C'est vrai que le début est difficile, pour ma 1ere fille j'ai eu besoin d'avoir recours à un DAL, pour les 2 suivantes par contre […] Lire la suiteC'est vrai que le début est difficile, pour ma 1ere fille j'ai eu besoin d'avoir recours à un DAL, pour les 2 suivantes par contre j'étais rodée même si j'ai quand même eu droit aux crevasses... Par contre pas de tire lait ici, je l'avais un peu fait avec les 2 premières mais je déteste ça...il faudrait d'ailleurs qu'on tente le biberon car ma mini commence la crèche semaine pro et on est toujours en allaitement exclusif... Passe une bonne soirée! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Bonnieparker

      mai 15, 2017 à 10 h 44 min
      Répondre

      Le tire-lait c'est très spécial en effet. je pensais détester mais il me convient bien. C'est mon allié du quotidien. Ah les crevasses... un vrai fléau, […] Lire la suiteLe tire-lait c'est très spécial en effet. je pensais détester mais il me convient bien. C'est mon allié du quotidien. Ah les crevasses... un vrai fléau, mais c'est bien que ça ne t'ait pas empêchée de continuer l'allaitement. Bon courage pour l'entrée en crèche. Alors est-ce que ta fille accepte le biberon ? Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles
Restons en contact
 

Retrouvez mes anciens articles