10 secrets pour rester zen face aux bêtises

Comment rester calme ?

Je vous avais demandé sur Instagram des idées de sujet à traiter, et j’ai été ravie des nombreuses idées que vous m’avez données. Je commence par le sujet qui me semble le plus évident car il concerne mon quotidien.

Annonçons-le tout de suite : non, je ne suis pas toujours d’un calme olympien. Il m’arrive de m’énerver, d’exploser quand j’ai trop accumulé, et même de crier (mais cela reste rare).

Vous avez certainement vu le nombre de bêtises que Milan est capable de faire en une seule journée. Je reçois souvent des messages me demandant

Mais comment fais-tu pour rester si calme ? Moi j’aurais explosé !

Voici mes 10 secrets, qui se sont mis en place naturellement face à des mises à l’épreuve quotidiennes :

I Dédramatiser

A chaque bêtise ou moment d’exaspération, je me dis

Il n’y a pas mort d’homme.

Et je pense vraiment à la portée de cette phrase. Cela a un effet immédiat.

II Relativiser

Un peu comme pour le conseil précédent, je relativise. Je me dis que la bêtise aurait pu être plus grave ou avoir plus de conséquences. Je me résous à me dire que finalement je m’en sors bien, et ça fonctionne.

III Réparer

S’il s’agit d’une dégradation matérielle comme Milan en a l’art : gribouillages artistiques sur la table, lait ou jus de pomme renversé partout… je nettoie tout de suite. Il doit également m’aider, ce qu’il a désormais compris car il va chercher l’éponge spontanément. Et souvent Solal ou Hélia viennent en renfort. Vite réparé, vite oublié.

IV Améliorer

Dans ces cas-là j’en profite toujours pour faire un plus grand ménage. Par exemple quand Milan a dessiné au rouge à lèvres sur le miroir, ma coiffeuse en bois blanc et la porte du dressing : j’en ai profité pour tout lessiver. C’est ressorti bien plus propre qu’avant. Et tout est parti grâce au Cif, produit magique (chimique certes, mais magique).

V Observer

Les bêtises de Milan témoignent souvent d’une envie de découverte ou de création. Attention je ne m’extasie pas béatement en me disant qu’il est extraordinaire ! Cela me contrarie sur le moment. Mais j’observe son besoin et lui mets ensuite le matériel adéquat à disposition.

–> Je sors des sets de table ou une toile cirée, les crayons et les feutres, de la peinture et des feuilles. Et là je suis tranquille pendant un moment.

–> Quand il fait la soupe de croquettes, c’est qu’il adore transvaser. Je le laisse donc faire quand le plan de travail est protégé (mais pas avec des croquettes !)

–> J’ai commandé des grosses perles d’eau qui vont lui permettre de manipuler de l’eau (sa grande passion) sans en verser partout

VI Patienter

Comme pour tout je sais que ça ne durera pas, et même (chose incroyable quand on est en train de le vivre) que ça me manquera. Cela m’aide vraiment à rester calme. Il s’agit d’une période d’apprentissage / de test et je l’accepte ainsi.

VII Respirer

Quand je sens que le stress monte, je respire profondément (comme on nous l’explique au yoga ou pour la méditation) et ça me canalise.

VIII Expliquer

J’explique toujours à Milan pourquoi je suis contrariée par ce qu’il vient de faire. Je lui montre les conséquences de sa bêtise, et les raisons pour lesquelles je ne veux pas qu’il recommence. Ça me permet de poser des mots sur la situation, tout en l’impliquant.

IX Instagramer

Ce point semble étonnant, mais le fait de sortir mon téléphone me permet de créer un lien avec celles qui me suivent sur Instagram. Je me sens moins seule, j’ai des messages de soutien, de compassion. Certaines me disent que leur enfant faisait exactement la même chose. Beaucoup s’étonnent de mon calme.

Bref ce moment de partage et de solidarité me fait toujours du bien. Bien sûr je ne filme pas toutes ses bêtises (mes stories seraient trop longues). Parfois je dois agir tout de suite, comme la fois où il avait renversé de l’huile ou du vernis.

Mais ne nous leurrons pas : certaines (les malveillantes, rares heureusement) retournent cela contre moi. On peut me taxer de laxiste, penser que je l’encourage à continuer. Imaginer que je l’admire bêtement et le laisse faire.

Il n’en est rien : je hausse le ton, explique et le punis dans sa chambre quand il dépasse les limites. Je sais que cela ne correspond pas aux règles de l’éducation bienveillante, mais je n’ai jamais prétendu la prôner. Le sujet m’intéresse, néanmoins je ne me suis jamais vraiment documentée et ne l’applique pas. En revanche j’vais lu le livre Les lois naturelles de l’enfant et rédigé un article à ce sujet si cela vous intéresse.

J’utilise ma propre méthode, qui répond à mon caractère, mon intuition, et les règles éducatives que j’ai en moi.

X Extérioriser

Certes je crie peu, mais ça m’arrive croyez-moi ! Pas plus tard que ce midi, quand il a renversé du yaourt au chocolat sur le nouveau tapis alors qu’il savait TRES BIEN qu’il ne devait pas manger au-dessus du tapis ! Donc oui j’ai crié et l’ai mis dans sa chambre. Il a pleuré un peu au début, tout en disant « pas sur le tapis de tata » (c’est ma soeur qui me l’a donné). Il savait très bien qu’il avait fait une bêtise. Mais une fois dans sa chambre, il s’est vite calmé, a joué un peu, puis est ressorti me voir.

Je lui ai demandé de me faire un bisou et tout allait mieux.

Conclusion

Vous voyez que ce sont des astuces tout à fait personnelles, que j’ai mises en place au fil du temps et des expériences de Milan. Surtout : sachez que nul n’est parfait, qu’il est normal de s’énerver quand la fatigue ou le stress nous submergent. Alors cessez de culpabiliser ! Chaque situation est différente et chacune la gère comme elle le peut.

N’hésitez pas à m’écrire pour me donner vos propres méthodes, m’orienter vers des articles qui traitent du sujet ou me poser des questions.

 

 

10 commentaires
Précédent article: Les 5 meilleurs conseils que j’ai reçusArticle suivant: Détails du dimanche

Commentaires

  • So

    septembre 2, 2019 à 0 h 47 min
    Répondre

    J’ai mis du temps à savoir comment réagir face aux bêtises de mon fils. J’avais l’impression qu’il se foutait de tout. Il ne restait pas […] Lire la suiteJ’ai mis du temps à savoir comment réagir face aux bêtises de mon fils. J’avais l’impression qu’il se foutait de tout. Il ne restait pas dans sa chambre, il riait quand je m'énervais, ne voulait pas réparer ses bêtises. Un jour à bout de solution, je l’ai ignoré et il n’a pas supporté. A un point qu’il s’excuse, répare et se calme. Si j’avais su plus tôt !!! Lire moins

  • chupetta007

    août 22, 2019 à 7 h 28 min
    Répondre

    Merci pour ces précieux conseils ! Je n'ai pas d'enfants, mais ça ressemble un peu aux techniques que j'applique (ou tente d'appliquer) lorsque je croise […] Lire la suiteMerci pour ces précieux conseils ! Je n'ai pas d'enfants, mais ça ressemble un peu aux techniques que j'applique (ou tente d'appliquer) lorsque je croise des personnes agressives dans mon travail. Deux points à préciser cependant : * non, les enseignants n'ont pas tous un seuil de tolérance plus élevé que la moyenne. Parole d'un fille d'institutrice ! :-D * il existe une merveilleuse solution que beaucoup d'enfants trouvent par eux-mêmes : faire un maximum de bêtises chez les grands-parents (seuil de tolérance souvent très élevé) plutôt que chez les parents. Testé et approuvé. Bon courage pour la rentrée ;-) Lire moins

  • Sophie

    août 21, 2019 à 20 h 18 min
    Répondre

    Article très intéressant Karine, merci! Pour moi, les bêtises ne sont plus d'actualité, au moins pour les aînés, mais ce sont plutôt les disputes entre […] Lire la suiteArticle très intéressant Karine, merci! Pour moi, les bêtises ne sont plus d'actualité, au moins pour les aînés, mais ce sont plutôt les disputes entre enfants ou le manque de coopération quand je leur demande quelque chose qui ont tendance à me crisper énormément! Et je ne parviens parfois plus à me contrôler, As-tu aussi des astuces pour les enfants plus grands comme Solal et Hélia? (En même temps, ils paraissent tous deux extrêmement faciles, d'après ce que l'on peut imaginer à travers nos écrans!). Merci d'avance et au plaisir de te lire, Sophie Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Sophie

      août 21, 2019 à 22 h 41 min
      Répondre

      Je comprends ! Je commence à connaître ça avec Solal et Hélia. Hélia est assez coopérative, mais Solal est épuisant : il faut tout lui répéter […] Lire la suiteJe comprends ! Je commence à connaître ça avec Solal et Hélia. Hélia est assez coopérative, mais Solal est épuisant : il faut tout lui répéter 15 fois au moins. Si j'ai des astuces je ne manquerai pas de les partager :-) Lire moins

  • Armelle

    août 21, 2019 à 17 h 58 min
    Répondre

    Merci pour tes conseils qui nous montrent qu'on est toutes pareilles, on fait au mieux mais parfois on craque. Tu as quand même un sacré petit […] Lire la suiteMerci pour tes conseils qui nous montrent qu'on est toutes pareilles, on fait au mieux mais parfois on craque. Tu as quand même un sacré petit phénomène à la maison. Heureusement que c'est ton petit troisième, imagine un premier enfant très vif et spécialiste des bêtises... Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Armelle

      août 21, 2019 à 22 h 45 min
      Répondre

      Si Milan était le premier, nous n'en aurions peut-être eu qu'un :-D C'est un phénomène assez épuisant et parfois adorable heureusement. Oui je crois que nous sommes […] Lire la suiteSi Milan était le premier, nous n'en aurions peut-être eu qu'un :-D C'est un phénomène assez épuisant et parfois adorable heureusement. Oui je crois que nous sommes toutes pareilles, et ça fait du bien de le dire. Lire moins

  • Crazyshoppeuse

    août 21, 2019 à 17 h 45 min
    Répondre

    Bonsoir ! Je pense sincèrement que le fait de travailler dans l'enseignement et d'avoir des élèves à gérer à longueur d'années, permet de vite relativiser et […] Lire la suiteBonsoir ! Je pense sincèrement que le fait de travailler dans l'enseignement et d'avoir des élèves à gérer à longueur d'années, permet de vite relativiser et de revoir ses priorités en terme d'éducation. On doit aussi développer un seuil de tolérance et une patience plus importants que la moyen ;-)))) Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Crazyshoppeuse

      août 21, 2019 à 22 h 47 min
      Répondre

      Oh oui ça joue énormément c'est certain. Et encore je suis plus patiente avec les élèves qu'avec mes enfants, alors tu imagines ma patience d'ange […] Lire la suiteOh oui ça joue énormément c'est certain. Et encore je suis plus patiente avec les élèves qu'avec mes enfants, alors tu imagines ma patience d'ange en tant qu'enseignante ! Lire moins

  • Anne

    août 21, 2019 à 17 h 19 min
    Répondre

    Tu as de très bonnes idées et tu as raison sur un point, il faut relativiser. Mes enfants ont dépassé ce stade mais quand je […] Lire la suiteTu as de très bonnes idées et tu as raison sur un point, il faut relativiser. Mes enfants ont dépassé ce stade mais quand je suis super énervée, j’essaye de changer de pièce quelques instants pour souffler et éviter l’explosion ! Je n’y parviens pas toujours surtout dans cette période où je suis très très fatiguée ! Je ne comprends pas qu’on puisse te traiter de laxiste..... Heureusement la bienveillance est présente !! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Anne

      août 21, 2019 à 22 h 49 min
      Répondre

      Tu as tout à fait raison de changer de pièce si nécessaire, je le fais aussi. Oui la bienveillance est majoritaire heureusement :-) Bon courage pour cette […] Lire la suiteTu as tout à fait raison de changer de pièce si nécessaire, je le fais aussi. Oui la bienveillance est majoritaire heureusement :-) Bon courage pour cette période fatigante mais aussi passionnante avec toutes les nouveautés que ça implique. Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles
Restons en contact
 

Retrouvez mes anciens articles