Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/13/d780423028/htdocs/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2695

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/13/d780423028/htdocs/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2699

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/13/d780423028/htdocs/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3581

Warning: session_start(): Cannot start session when headers already sent in /homepages/13/d780423028/htdocs/wp-content/plugins/page-builder/class/PB.Session.class.php on line 19
12 choses que j'aurais aimé savoir sur la grossesse - Une parenthèse mode

12 choses que j’aurais aimé savoir sur la grossesse

Souvenez-vous de ce jour où vous vous êtes dit :

Je n’aurai pas d’enfants, l’accouchement ça fait trop mal. 

Plus jeune c’est ce que je pensais car j’entendais tellement de femmes parler de l’accouchement comme de la pire douleur d’une vie, que je préférais l’éviter. Mais un jour le désir d’enfant survient et il est plus fort que ces craintes. On raisonne différemment :

Après tout si tant de femmes accouchent et ont plusieurs enfants, c’est que ce n’est pas insurmontable. « 20-femmeenceinte-lineseverinsen

En vous questionnant sur les nouveaux thèmes que je pourrais aborder pour mon blog, dans le souci constant de le faire évoluer et de ne pas vous ennuyer (et moi non plus au passage) plusieurs lectrices m’ont suggéré de parler de la grossesse.

C’est ce que je fais aujourd’hui, en vous dévoilant tout ce que j’aurais aimé savoir. N’hésitez pas à enrichir cette liste en m’écrivant quelles sont vos craintes si vous n’avez pas d’enfants, ou ce qui vous a surprises lors de votre grossesse.

1 Tout le monde s’en mêlehumour6

C’est incroyable à quel point la grossesse rend les gens loquaces ! Tout le monde va de son petit conseil, de son récit d’expérience, de son analyse… Lors de ma première grossesse j’étais un peu submergée par ce flot d’informations, j’essayais de gérer tout cela en me disant que ces personnes s’y connaissaient focément mieux que moi, jusqu’au jour où un médecin m’a dit  » Je n’ai qu’un seul conseil à vous donner : n’en écoutez aucun « .

Je me suis sentie libérée de ce fardeau de propos que l’on m’imposait, j’ai fini par acquiescer à toutes celles – et tous ceux – qui voulaient donner leur avis, en me disant que je n’écouterai que les gens que j’avais choisi d’écouter, et surtout mon intuition !

2. Où sont passées la pudeur et l’intimité ?e0867e3405075a609518f1aedf6d2e27

On entend parler de col, de périnée (et j’en passe ! )… c’est une fois de plus l’occasion pour chaque femme que l’on croise de parler du sien. Cela ne me dérange pas d’en parler avec les gens dont je suis très proche et avec ma famille. Mais je ne me vois pas vous donner sur le blog – ou pire, sur Instagram – des nouvelles de mon col.

De même les visites avec le gynécologue ou la sage-femme vont vous obliger à mettre votre pudeur de côté. Mais cette situation m’a beaucoup moins dérangée car il s’agit de leur métier.

3. On perd la mémoire

Il est difficile de se concentrer quand on est enceinte, surtout au début quand nous sommes en train d’assimiler la nouvelle de ce beau bouleversement. Même quand vous avez une mémoire très vaillante, que vous maîtrisez tout en temps normal, vous constatez que vous oubliez beaucoup de choses : un rendez-vous, vos clés… Mais vous êtes dans une telle bulle que rien ne vous atteint.

4. Une solidarité s’instaure364a8ae14820c612c0b970aa94a6153e

Une solidarité et une complicité entre femmes enceintes s’instaurent. Vous parvenez à vous comprendre sans même avoir parlé car vous êtes en train de vivre la même période unique. Et mêmes les plus réservées – dont je fais partie – se mettent à exprimer leur ressenti, leurs craintes, leurs questionnements…

5. On trinque à l’eau pétillantehumour3

Il m’est déjà arrivé de me demander si je n’étais pas alcoolique tant l’envie de lever une coupe de champagne – et de la boire – m’a taraudée quelques fois. Il faut dire qu’on a envie nous aussi de trinquer quand nous apprenons la bonne nouvelle à nos proches, ou quand nous fêtons un anniversaire. Mais je vous rassure, cette frustration s’oublie vite quand on ressent les mouvements du bébé et quand on l’imagine en train de se développer. Donc : non je ne suis pas alcoolique 😀 Sinon j’aurais eu du mal à tenir 3 fois 9 mois sans alcool. Et oui, j’ai déjà bu quelques gorgées « histoire de » mais j’ai vite abandonné car c’est encore plus frustrant que de ne rien boire, et la culpabilité arrive bien vite.

6. On connaît l’ambivalence85d1f285186767861a6045bf27d9ae3c

Les sentiments se mêlent et s’opposent : on connaît la joie de sentir un bébé grandir  et la crainte de tout : une fausse couche, un accouchement prématuré, des anomalies, des maladies…

On a envie de sourire, de rire, mais on pleure devant une publicité Ikea.

On veut être sereine pour que le bébé se développe dans un climat apaisant, mais on s’énerve TRES facilement.

7. L’envie d’en parler

On a envie de parler de ces mois uniques, mais aussi la peur de gêner. Certaines femmes sont en effet réfractaires à ce sujet car ça ne les intéresse pas et d’autres ont des difficultés à avoir des enfants, connu le deuil périnatal… Il m’est toujours très difficile d’aborder le sujet sans penser à elles.

8. Des questions sans cesse

On se pose des centaines de questions. La tentation est grande de se rendre sur Internet pour y trouver des réponses, mais on tombe invariablement sur des forums où des stupidités et des conseils dangereux fleurissent ! J’arrivais donc à mon rendez-vous mensuel chez le gynécologue avec toute une liste de questions, et je continue même si j’en ai beaucoup moins.

9 On s’approprie un autre corpsb83cdd0094b2044c10535a3f8189d3df

Le corps change constamment au long de la grossesse. Au début nous sommes ravies de voir cette poitrine plantureuse au dessus d’un ventre encore plat. Mais rapidement elle devient trop lourde… et le ventre la rattrape. La cellulite fait son apparition même sur les femmes qui y sont peu sujettes. Des douleurs encore inconnues surviennent : sciatique, maux de dos…

A la fin on se sent vraiment lourde, quoi qu’il arrive. Impossible de lasser ses chaussures, difficile de se lever quand on est allongée…

10. On a hâte mais on a peur32a3dbafcc64112b6647b75779ab3a16

Même quand la grossesse se passe au mieux et que les futures mamans parviennent à faire abstraction des petits maux qui lui sont inhérents, à la fin nous avons hâte d’accoucher ! Ca parait étrange mais la nature est bien faite. En même temps la peur est là c’est indéniable, surtout pour un premier accouchement puisqu’on a imaginé 1000 fois l’accouchement qui – quoi qu’il en soit – ne se déroulera jamais comme vous l’avez imaginé.

11. L’après est difficile054b4956b99c9ba6cb33cef06db4be40

Après l’accouchement nous avons des surprises cauchemardesques auxquelles je ne m’attendais pas : des saignements abondants qui nécessitent des  » serviettes hygiéniques  » qui ressemblent à des couches, le ventre est mou et flasque, à l’image du reste du corps. La chute d’hormones et la fatigue rendent tout compliqué. Je ne vous cache pas que c’est ce que j’appréhende le plus.

Nous n’avons plus le temps de rien et sommes pleinement occupées par le bébé, mais cela ne semble pas être compris par tout le monde…

maman qui donne le biberon à son bébé

maman qui donne le biberon à son bébé

12. On oublie9b5c29339348dd950b376693c16c11c7

Toutes les femmes qui ont accouché vous le disent :  » La douleur on l’oublie… et on a envie de recommencer «  Oui même les femmes que vous voyez insulter leur conjoint dans l’émission BabyBoom en leur disant que tout cela c’est de leur faute ! Il faut aussi savoir que la perception de la douleur est très différente d’une femme à l’autre. Plus on arrive sereine (plus facile à dire qu’à faire) mieux c’est. De mon côté j’ai eu une péridurale les deux fois, je ne peux pas vous dire que je n’ai rien ressenti, mais j’ai bien plus souffert lors d’un abcès dentaire que lors de mes accouchements.

J’attends vos réactions 🙂

28 commentaires
Précédent article: Détails du dimancheArticle suivant: Top 5 des foulards à avoir

Commentaires

  • Aurélie

    février 4, 2017 à 8 h 40 min
    Répondre

    Je postr un peu tard...Je lis quotidiennement ton blog que j'aime beaucoup ...je suis admirative de voir que tu arrives à réussir à bientôt t'occuper […] Lire la suiteJe postr un peu tard...Je lis quotidiennement ton blog que j'aime beaucoup ...je suis admirative de voir que tu arrives à réussir à bientôt t'occuper de 3 enfants tout en travaillant et en gardant du temps "off" pour toi ...dire que je n'arrive pas à me décider à avoir un enfant par peur que ce soit trop difficile! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Aurélie

      mars 22, 2017 à 18 h 48 min
      Répondre

      Merci Aurélie ! J'avais les mêmes craintes que toi, mais tu verras : les priorités changent, pourtant on réussit à garder du temps pour soi.

  • Aude

    janvier 26, 2017 à 21 h 05 min
    Répondre

    Je commente un peu tard mais j'ai adoré ton article c'est tout à fait ca! Lorsque j'étais enceinte de ma fille, c'est surtout la fatigue […] Lire la suiteJe commente un peu tard mais j'ai adoré ton article c'est tout à fait ca! Lorsque j'étais enceinte de ma fille, c'est surtout la fatigue et les nausées des 4 premiers mois qui m'ont épuisée . Et c'est vrai qu'on oublie tout! Mais ce qui m'a le plus marquée, c'est le sentiment animal que l'on ressent apres l'accouchement. Tout l'avant est très médicalisé, on fait des tonnes d'examens, tout est aseptisé, et une fois la naissance on est beaucoup moins suivie et à je ne m'y attendais pas. On n'a plus de repères à 2 et pas encore à 3, et je me suis découvert un instinct maternel que je ne soupçonnais même pas meme pendant la grossesse. Ah oui j'oubliais, moi aussi j'ai eu droit à tous les conseils les plus contradictoires jusqu'à ce que je finisse en pleurs (post partum, je pense que les hormones ont joué!) en hurlant que je n'écouterai plus personne. Et bien c'est vrai ca nous a parfaitement réussi à mon mari et moi. Bon courage pour les derniers jours, février est bientot là! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Aude

      mars 22, 2017 à 18 h 47 min
      Répondre

      Je réponds encore plus tardivement que toi, mais mieux vaut tard que jamais ! Merci pour ton témoignage, je vois bien ce que tu veux dire […] Lire la suiteJe réponds encore plus tardivement que toi, mais mieux vaut tard que jamais ! Merci pour ton témoignage, je vois bien ce que tu veux dire pour le sentiment animal antinomique avec l'aspect aseptisé de l'hôpital. Et tous ces conseils contradictoires, c'est épuisant. Vous avez eu raison de n'écouter personne. Lire moins

  • Alexandra

    janvier 26, 2017 à 17 h 10 min
    Répondre

    j'ai adoré ton article, Je retrouve pas mal de chose que j'ai pu voir durant ma grossesse. Je me sens nostalgique, sur ce thème, ma petite […] Lire la suitej'ai adoré ton article, Je retrouve pas mal de chose que j'ai pu voir durant ma grossesse. Je me sens nostalgique, sur ce thème, ma petite puce à déjà 2ans. Mais, j'ai eu une grossesse solitaire, pas à cause du papa (rassurez-vous), mais par le manque d'entourage. bisous http://uma-grande-aventura.blogspot.pt Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Alexandra

      janvier 26, 2017 à 21 h 57 min
      Répondre

      Je comprends ta nostalgie ! J'étais déjà nostalgique de ma grossesse quelques jours après mon deuxième accouchement, mais je n'ai pas eu envie pour autant […] Lire la suiteJe comprends ta nostalgie ! J'étais déjà nostalgique de ma grossesse quelques jours après mon deuxième accouchement, mais je n'ai pas eu envie pour autant d'avoir tout de suite une troisième grossesse. J'avais besoin de me retrouver et de retrouver mon corps dans un état normal. Une grossesse solitaire ça doit être difficile. Peut-être en connaîtras-tu une autre, plus entourée cette fois-ci ? Lire moins

  • Thècle

    janvier 25, 2017 à 0 h 57 min
    Répondre

    J'adore ton article, mélange d'appréhension et d'auto dérision, pour nous, les femmes, qui enfantons ! La chose n'est pas simple surtout avec la famille et […] Lire la suiteJ'adore ton article, mélange d'appréhension et d'auto dérision, pour nous, les femmes, qui enfantons ! La chose n'est pas simple surtout avec la famille et l'entourage proche. Je suis bien contente d'avoir vécu mes deux accouchements à en-dehors de la France, car si tout n'était pas tout rose, j'ai choisi après mures réflexions et recherches la manière dont je voulais accoucher, puis éduquer nos deux lutins, bien sûr conjointement avec mon cher et tendre. Le poids de la société est moins lourd à porter... par contre, la solitude peut peser... Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Thècle

      janvier 25, 2017 à 16 h 52 min
      Répondre

      Oui il n'est pas évident de faire abstraction du poids des préjugés et des avis des autres. J'arrive à le faire car mon entourage ne […] Lire la suiteOui il n'est pas évident de faire abstraction du poids des préjugés et des avis des autres. J'arrive à le faire car mon entourage ne me fait pas de réflexion. Les remarques viennent de personnes que je fréquente moins, donc je n'en tiens vraiment pas compte. La distance règle ce problème en effet. Lire moins

  • Rattana

    janvier 24, 2017 à 22 h 49 min
    Répondre

    Toutes ces questions je me les étais déjà posées. Et il faut le dire ça n'a pas l'air simple d'être enceinte. Mais pour le moment […] Lire la suiteToutes ces questions je me les étais déjà posées. Et il faut le dire ça n'a pas l'air simple d'être enceinte. Mais pour le moment je ne suis pas prête à vivre une grossesse car tout simplement pas envie de donner naissance, peut être plus tard :) Lire moins

  • Astrid

    janvier 24, 2017 à 22 h 13 min
    Répondre

    Quel article ! ?

  • armelle

    janvier 24, 2017 à 19 h 43 min
    Répondre

    J'apprécie ta délicatesse lorsque tu évoques les difficultés possibles de tes interlocuteurs/trices pour avoir un enfant. Cela a été mon cas. J'aime beaucoup tous les dessins que […] Lire la suiteJ'apprécie ta délicatesse lorsque tu évoques les difficultés possibles de tes interlocuteurs/trices pour avoir un enfant. Cela a été mon cas. J'aime beaucoup tous les dessins que tu as utilisés pour illustrer les chapitres de ton article, c'est très intéressant tout en étant drôle. Je me suis reconnue sur le canapé avec mon vernis écaillé , et après l'accouchement le ventre flasque, on a l'impression que ça ne reviendra jamais. Tu n'as jamais eu peur surtout après la 2ème grossesse, que la peau ne soit plus trop élastique ? Lire moins

    • uneparenthesemode
      à armelle

      janvier 25, 2017 à 16 h 49 min
      Répondre

      Oui je fais vraiment attention quand j'aborde ce sujet car plusieurs personnes de mon entourage ont connu des difficultés. J'avais envie de choisir des dessins humoristiques, […] Lire la suiteOui je fais vraiment attention quand j'aborde ce sujet car plusieurs personnes de mon entourage ont connu des difficultés. J'avais envie de choisir des dessins humoristiques, ça fait du bien d'aborder les choses ainsi. J'ai réussi à appliquer un beau vernis sur mes pieds, après un passage sur la pédicure pour qu'ils soient doux. C'est un détail mais je me sentirai mieux le jour J. J'ai eu de la chance après les accouchements : je retrouve un ventre plat rapidement, c'est sûrement dû à l'élasticité de ma peau, mais aussi au fait que je faisais régulièrement des abdominaux. Pour cette grossesse-ci je verrai bien, j'ai fait de mon mieux en appliquant de l'huile anti-vergetures, mais mon ventre est plus volumineux qu'aux grossesses précédentes. Il faut simplement que je n'aille pas jusqu'au terme, sinon je vais exploser :-D Lire moins

  • Nadia

    janvier 24, 2017 à 19 h 42 min
    Répondre

    Ma belle soeur avait d'après les dires familiaux tellement hurlé lors du premier qu'on se serait cru au bal des exorcistes. Quelques années plus tard […] Lire la suiteMa belle soeur avait d'après les dires familiaux tellement hurlé lors du premier qu'on se serait cru au bal des exorcistes. Quelques années plus tard elle accouchait du deuxième chez elle, tranquillou ! Belle amnésie :D Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Nadia

      janvier 25, 2017 à 16 h 43 min
      Répondre

      Ahah tu ma's fait rire ! Oui on peut parler d'amnésie. J'espère avoir droit à la péridurale cette fois encore pour ne pas avoir à […] Lire la suiteAhah tu ma's fait rire ! Oui on peut parler d'amnésie. J'espère avoir droit à la péridurale cette fois encore pour ne pas avoir à crier. Lire moins

  • DelahoyaB

    janvier 24, 2017 à 17 h 51 min
    Répondre

    C'est tellement ça. Le bikini post partum je n'ai pas connu mais j'ai pris beaucoup de poids après alors c'était tout comme. Tres bel article. […] Lire la suiteC'est tellement ça. Le bikini post partum je n'ai pas connu mais j'ai pris beaucoup de poids après alors c'était tout comme. Tres bel article. Ça me replonge dans les souvenirs. À refaire ❤ Lire moins

  • Janaël Van Berkel

    janvier 24, 2017 à 15 h 10 min
    Répondre

    Mon dieu 27ans et pas encore d'enfants et j'avoue que cette "mode" des blogs de maman me donnent jusqu'à maintenant envie de repousser ce moment […] Lire la suiteMon dieu 27ans et pas encore d'enfants et j'avoue que cette "mode" des blogs de maman me donnent jusqu'à maintenant envie de repousser ce moment de plus en plus loin dans le temps.. Mais ton article a réussi à me faire sourire (même si la peur de l'accouchement et du corps d'après me donnent des sueurs froides). Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Janaël Van Berkel

      janvier 25, 2017 à 16 h 41 min
      Répondre

      Je t'avoue que j'ai beaucoup de mal avec les blogs de maman, je n'en consulte presque jamais, sauf celles qui prennent les choses sur le […] Lire la suiteJe t'avoue que j'ai beaucoup de mal avec les blogs de maman, je n'en consulte presque jamais, sauf celles qui prennent les choses sur le ton de l'autodérision. Pour l'accouchement, je peux te rassurer : j'ai beaucoup aimé ce moment, les deux fois (on verra ce que ça donne pour le troisième) et la douleur est tout à fait supportable (j'ai eu une péridurale c'est vrai). Pour le corps d'après : je suis à chaque fois plus mince après chaque grossesse, j'ai même un peu de mal à reprendre du poids, comme quoi tout est possible. Je dirais que la seule séquelle qu'on puisse observer concerne la poitrine. Dans mon cas bien sûr, chaque personne est différente, mais c'est important aussi de montrer que ce n'est absolument pas dramatique - et pourtant j'ai pris 13 kilos à ma dernière grossesse, ce sera la même chose pour celle-ci. Lire moins

  • Cerise

    janvier 24, 2017 à 14 h 37 min
    Répondre

    J'ai accouchée la semaine dernière et je me retrouve dans la totalité de ton article ! Je suis encore à la maternité et tu m'as […] Lire la suiteJ'ai accouchée la semaine dernière et je me retrouve dans la totalité de ton article ! Je suis encore à la maternité et tu m'as fait rire entre deux biberons ! Merci beaucoup ! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Cerise

      janvier 25, 2017 à 16 h 36 min
      Répondre

      Félicitations pour cet heureux événement ! J'espère que tout s'est bien passé. C'est une fille ou un garçon ? je suis ravie que mon article ait […] Lire la suiteFélicitations pour cet heureux événement ! J'espère que tout s'est bien passé. C'est une fille ou un garçon ? je suis ravie que mon article ait pu te faire rire :-) Profite bien de tous ces instants. Lire moins

  • Journal d'une fille

    janvier 24, 2017 à 11 h 20 min
    Répondre

    Coucou bravo à toi pour ton article, je n'ai pas encore d'enfant, mais je commence à en avoir envie, cette envie qui de vient de […] Lire la suiteCoucou bravo à toi pour ton article, je n'ai pas encore d'enfant, mais je commence à en avoir envie, cette envie qui de vient de plus en plus forte ^^ j'ai peur de l'accouchement je l'avoue et je me dis que ce n'est que quelques heures et qua ca va passer, ce qui me fait le plus peur si la responsabilité !! est ce que je vais y arriver, est ce que j'aurais toujours un peu de temps pour moi,... pleins de questions haha. des bisous Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Journal d'une fille

      janvier 25, 2017 à 16 h 34 min
      Répondre

      Je vois très bien de quoi tu parles. pendant des années je me suis demandé si j'en aurais envie un jour, mon mari était prêt […] Lire la suiteJe vois très bien de quoi tu parles. pendant des années je me suis demandé si j'en aurais envie un jour, mon mari était prêt avant moi. Mais c'est venu d'un coup, après le mariage, et c'était une envie très forte. L'accouchement en effet ça ne dure que quelques heures et nous sommes bien entourées, dans un cadre médical. Pour la responsabilité c'est autre chose, par moments je suis prise de vertige quand je réalise que ces deux petits êtres (bientôt trois) sont dépendants de moi. Mais finalement on gère, on s'habitue à tout ! Et oui tu auras toujours du temps pour toi, et une confiance en toi que tu n'avais pas avant, une espèce de force secrète. Lire moins

  • Anne

    janvier 24, 2017 à 10 h 18 min
    Répondre

    C'est vrai que la grossesse est faite d'inconnue et de surprises plus ou moins agréable. Moi je n'aurai jamais pensé avoir une grossesse à problème, […] Lire la suiteC'est vrai que la grossesse est faite d'inconnue et de surprises plus ou moins agréable. Moi je n'aurai jamais pensé avoir une grossesse à problème, alitée et angoissée par le verdict médical, mais tout s'est heureusement bien terminé ! Ce qui m'a surtout surprise et ce que j'aurai aimé savoir c'est à quel point une fois l'accouchement terminé on peut se sentir désarmée.... heureusement ma sage femme a fait le suivi après l'accouchement et m'a été d'une grande aide ! Pour la deuxième grossesse, pas de surprise, je me sentais mieux armee car totalement préparée ! J'ai reçu les mêmes conseils qui m'ont bien soulagés, n'écoutez personne ! Parce que c'est hallucinant, enceinte, tout le monde y va de son commentaire, de son conseil, certaines vous déballent leurs histoire de périnée et d'épisio.... Cela reste des détails et je fais partie de celles qui ont aimé être enceinte malgré des maux de grossesse plutôt prononcés !! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Anne

      janvier 25, 2017 à 16 h 29 min
      Répondre

      Heureusement que ça s'est bien terminé ! Le fait d'être alitée ne doit pas être facile à vivre, le temps est long mais chaque jour […] Lire la suiteHeureusement que ça s'est bien terminé ! Le fait d'être alitée ne doit pas être facile à vivre, le temps est long mais chaque jour qui passe est un jour de gagné. Après l'accouchement nous sommes totalement désarmées en effet. Je crois que je vais consacrer un article spécifique à cet "après" dont il est nécessaire de parler. Je me sentais aussi bien mieux après ma deuxième grossesse. Je comprends que tu aies aimé être enceinte malgré tout. En écrivant j'ai les cotes et le diaphragme compressés, le dos et le ventre qui tirent, mais je sais que cela me manquera. C'est encore plus difficile quand on sait que c'est la dernière grossesse. Lire moins

  • Laure BB

    janvier 24, 2017 à 9 h 12 min
    Répondre

    J'attendais avec impatiente un article grossesse ^^ J'espère qu'il y en aura d'autres. Je n'ai pas encore d'enfants et pas vraiment de craintes par rapport […] Lire la suiteJ'attendais avec impatiente un article grossesse ^^ J'espère qu'il y en aura d'autres. Je n'ai pas encore d'enfants et pas vraiment de craintes par rapport à la grossesse (si peut-être quand même les nausées). C'est plutôt l'après qui me fait un peu peur : le manque de sommeil, de vivre à 100 à l'heure et l'inconnu ... Tu as l'air d'être une maman très sereine, courageuse aussi (3 enfants ça doit être du sport). Bonne fin de grossesse à toi Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Laure BB

      janvier 25, 2017 à 16 h 25 min
      Répondre

      J'ai pensé à toi en l'écrivant car c'est toi qui attendais cet article. Je pensais que tu avais déjà des enfants. Moi aussi je craignais les […] Lire la suiteJ'ai pensé à toi en l'écrivant car c'est toi qui attendais cet article. Je pensais que tu avais déjà des enfants. Moi aussi je craignais les nausées, j'ai eu beaucoup de chance de ne pas en avoir, sinon je ne sais pas si j'aurais eu le courage d'avoir trois grossesses. Pour le manque de sommeil, les trois premiers mois sont difficiles, mais après ça va. Enfin je crois que j'ai eu de la chance avec mes enfants car je vois que certains parents connaissent les nuits hachées par le mauvais sommeil de leurs enfants pendant des années. Le pire c'est qu'ils me disent "Tu verras pour le 3ème..." Sympa, merci. Je suis en effet sereine, c'est mon tempérament, mais je suis surtout beaucoup aidée par mon mari et ma famille. J'arrive à me dégager du temps pour moi et ça change tout. Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles
Restons en contact
 

Retrouvez mes anciens articles