5 astuces pour gérer la vie de famille nombreuse sans (trop) stresser

Un article sur le blog ? Ça faisait longtemps oui, mais vous avez remarqué que j’étais active sur Instagram en revanche. Je suis par ailleurs bien occupée par ma vie de maman. C’est ce qui m’a donné envie d’écrire un article sur le sujet. Les questions que l’on me pose le plus souvent en ce moment relèvent de ce domaine, et équivalent à peu près à celle-ci :

Comment réussis-tu à faire tout ça en ayant quatre enfants ?

Je vais vous répondre aujourd’hui dans un article bref :

1. Profiter du week-end

Le week-end mon mari est présent : il en profite pour sortir avec les quatre enfants. Cela me laisse des moments où je suis vraiment seule, et j’en ai véritablement besoin. J’en profite pour traîner (un peu), faire du rangement (beaucoup), faire du sport ou une méditation. Chez moi le rangement me fait beaucoup de bien je vous rassure, ce n’est pas une charge. Ces moments pour moi, qui durent de plus en plus longtemps puisque Sandro grandit, sont ceux qui me ressourcent le plus.

2. Lâcher prise

La semaine je vais chercher les enfants à l’école, à trois horaires différents entre le goûter, l’étude, l’école maternelle et élémentaire… puis je m’occupe d’eux toute la soirée seule. Mon mari rentre vers 21 heures. Au début je voulais être parfaite : faire un puzzle avec l’un, superviser les devoirs de l’autre, tout en préparant un bon dîner et en allaitant le petit dernier. C’était finalement contre-productif : j’étais sous pression. Pression que je m’étais mise toute seule ! Et au moindre faux-pas, en général provoqué par Milan qui est hypersensible et dont les réactions peuvent être compliquées, j’explosais. 

Désormais je laisse les grands vaquer à leurs occupations, je leur confie Sandro quelques minutes, et je fais une méditation. Bon je reste à côté d’eux évidemment, ils sont encore jeunes et ma présence est nécessaire. Une fois le bain pris pour les trois grands (ils se débrouillent seuls) ils ont le droit de dîner devant une émission de leur choix (que j’ai validée au préalable). Je limite les écrans mais ce compromis est salutaire.

3. S’organiser

Pour les repas, Solal a eu une excellente idée : nous avons un planning et un thème chaque soir.

Puisque cette idée vient d’eux, ils sont très impliqués. La plupart du temps ce sont eux qui cuisinent d’ailleurs. Je leur demande de commencer pendant que je fais autre chose. Non je ne me fais pas une manucure ! C’est plutôt : ranger les vêtements qui traînent partout dans l’appartement, passer l’aspirateur… Puis comme je suis bien occupée (et qu’ils sont très gentils) : ce sont eux qui finissent la préparation.

Solal (9 ans) et Hélia (7 ans) ont acquis beaucoup d’autonomie. Ils aiment aussi la compétition : leur émission favorite est « Le meilleur pâtissier ». Ainsi, je leur propose de réaliser chacun une pizza ou un cake, et nous votons pour le meilleur. Bon je leur dis toujours qu’ils sont tous les deux délicieux, impossible pour moi de les départager.

Voici notre planning, simple et efficace :

  • Lundi : menu végétarien
  • Mardi : cake salé. Nos favoris : courgette/ féta, jambon/olives et chèvre/ épinards
  • Mercredi : gratin
  • Jeudi : menu libre selon l’inspiration. Ils ont même le droit de prendre seulement des céréales et un yaourt. Mais ils restent classiques et préfèrent les menus plus traditionnels.
  • Vendredi : pizza maison
  • Le week-end : le papa aux fourneaux !

4. Se faire aider (acte I)

Afin d’être pleinement disponible pour les enfants, il faut que je trouve du temps pour moi. Des moments où je me vide l’esprit, comme je le fais le week-end.

En semaine pas le choix : il nous a fallu employer une baby-sitter. C’était vraiment nécessaire en début d’année scolaire car j’avais accouché de Sandro en septembre. Un nourrisson demande beaucoup d’attention. Je voulais aussi avoir un post-partum respecté.

Comme vous le savez il n’est pas facile de confier ses enfants à quelqu’un. J’ai donc demande des recommandations et des noms de sites sérieux. Celui qui est revenu le plus est Yoopala.

Voici ce qui m’a plu tout particulièrement, et qui a distingué ce site des autres :

  • Yoopala s’occupe du recrutement selon nos attentes 
  • Les baby-sitters validés par la famille sont tous rencontrés par un membre de Yoopala
  • Le site s’occupe du contrat de garde : il est finalisé par une signature en ligne
  • Le contrat est sans engagement de durée, résiliable sans frais sous 10 jours ouvrés
  • Les baby-sitters doivent porter un masque et respecter les gestes barrières : tout cela est vu avec le site.
  • Yoopala est l’employeur légal de la baby-sitter : il gère toutes les démarches administratives 
  • Une solution de garde compatible avec les aides proposées

J’avais eu une employée de Yoopala au téléphone en septembre, et me suis rendu compte du sérieux de ce site. Mais ce jour-là j’avais trouvé la baby-sitter que nous avons embauchée quelque temps. J’étais passée par un autre site qui était simplement une plateforme de mise en relation, et je le regrette. Ça ne s’est pas mal passé certes, mais nous avons mis fin au contrat car je prenais un congé parental. Mon mari a dû passer des heures à s’occuper des formalités administratives.

Si c’est à refaire, et ça le sera pour septembre, et même avant pour du baby-sitting ponctuel : je passerai par Yoopala sans hésiter.

5. Se faire aider (acte II)

Comme vous l’avez compris, j’ai besoin d’un appartement propre et en ordre pour me sentir bien. Mon seuil de tolérance avec le désordre est très faible. Au début je me débrouillais seule, mais je ne faisais que ça, entre les chambres à ranger, les machines, le linge à plier… Inutile de vous faire un tableau précis, vous connaissez ! Nous employons donc également une femme de ménage pour l’entretien global (notamment les vitres et la serpillère) et pour le repassage. Cela me laisse un peu de répit, et le temps d’écrire : sur Instagram ou ici.

J’espère que cet article vous a plu et vous a permis d’y voir plus clair dans notre organisation.

0 commentaire
Précédent article: Révélation ! J’ai (dé)testé : acheter des abonnés sur Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles
Retrouvez mes anciens articles