5 choses qui m’ont manqué pendant la grossesse

J’ai de nombreux articles en tête, dans le domaine de la maternité, que ce soit sur la grossesse, le post-partum ou les enfants. Mais je ne parviens pas à me dégager suffisamment de temps libre et calme, surtout pour de longs articles. Puisque le mieux est l’ennemi du bien et que j’ai décidé d’être moins exigeante envers moi-même, je vais rédiger des articles plus courts mais plus fréquents, du moins pour le moment.

  1. La course à pied

Mon généraliste, médecin du sport également, m’avait dit que je pouvais continuer à courir les 3 premiers mois de la grossesse. Mais je n’ai jamais voulu prendre le moindre risque et j’ai arrêté dès que j’ai appris ma grossesse, à chaque fois. Mais le bien-être après une course de 50 minutes, les sorties en plein air dans le bois et les séances d’étirement m’ont beaucoup manqué.

Certes je pouvais encore faire quelques exercices de yoga ou du stretching, mais j’avais envie de retrouver cette sensation de plénitude grâce à la libération d’endorphines.

Je n’ai qu’une hâte : m’y remettre ! Mais je sens que je serai rouillée et essoufflée, il ne faudra pas que je me laisse décourager lors de mes premières sorties. En attendant les réjouissantes rééducations périnéale et abdominale seront au programme.

2. Les salades 

Je n’étais pas immunisée contre la toxoplasmose. Pour rappel : la contracter en dehors de la grossesse est inoffensif et ne se remarque généralement pas. Mais c’est dangereux pour la femme enceinte car cela provoque des malformations chez le foetus.

En général elle se transmet dans la viande de mouton ou d’agneau pas assez cuite (un mouton sur deux en est porteur). Mais je mange peu de viande, parfois un peu d’agneau bien cuit et je n’ai jamais goûté de mouton. Je n’en prendrai certainement jamais car je suis en train de virer végétarienne tant l’idée de la viande me dégoûte. Non, ce n’est pas pour répondre à la caricature de la blogueuse végétarienne, c’est tout simplement parce que – depuis que je suis petite – je visualise l’animal vivant.

Bref… la toxoplasmose se transmet également par les chats, mais seulement pour les chats qui sortent et chassent. Les germes se retrouvent alors dans la litière, mais pour la contracter il faut avoir les mains souillées par les excréments de chat, puis les porter à la bouche. Vous comprendrez donc que la dénomination « maladie de la litière » pour désigner la toxoplasmose est totalement erronée. J’ai eu des chats toute ma vie, j’ai changé des centaines de litière, et je n’ai jamais rien eu.

Quant aux fruits et légumes, il faudrait qu’ils aient été en contact avec les excréments d’animaux contaminés puis mal lavés. Vous voyez que les risques sont minimes. Mais puisqu’ils existent on recommande aux femmes enceintes non immunisées de ne pas manger de fruits ou légumes crus quand elles ne sont pas chez elles, et de bien les laver en ajoutant du vinaigre blanc.

Chaque mois le séro-diagnostic de la toxoplasmose est vérifié par prise de sang, et chaque mois – pour les trois grossesses – j’étais angoissée malgré toutes les précautions que je prenais.

Si vous saviez quel plaisir j’ai désormais à pouvoir choisir une entrée de crudités !

3. Le champagne

Je suis une fan de champagne, le simple fait de choisir une photo pour illustrer mon article me donne envie d’une petit coupe ! J’aime son côté festif, léger et classe. Dès qu’il y en a, il me semble que la soirée ou la fête prend une autre tournure. J’aime le Blanc de Blancs, je commence à m’y connaître un peu et je suis déjà aller faire des dégustations à Reims et à Epernay avec grand plaisir. Quand j’apprends que je suis enceinte, je suis évidemment chamboulée, très heureuse… mais je me dis soudain que je vais devoir faire une croix sur le champagne. Ce qui est difficile lors des fêtes de fin d’année ou des anniversaires.

Ne pas pouvoir boire d’autres alcools ne me dérange absolument pas (sauf le Prosecco et le Crémant, dans le même esprit que le champagne). Je fais d’ailleurs partie de celles qui n’aiment pas le vin rouge, et je n’ai jamais réussi à aimer d’ailleurs.

Autant vous dire que le fait de pouvoir boire une coupe était une motivation avant l’accouchement… Mais puisque je réussis à allaiter sans problème cette fois-ci, les occasions sont rares : c’est seulement lorsque j’ai tiré mon lait et que je suis tranquille plusieurs heures.

4. Les « embelisseurs »

J’entends par ce terme, tous les compléments alimentaires ou les gélules qui permettent d’avoir une jolie peau, de préparer au bronzage, de renforcer les cheveux…

Je voulais également faire une cure de Revitalash pour faire pousser les cils de manière impressionnante, mais j’ai lu que c’était déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes, je dois donc attendre.

J’ai également essayé de limiter mes poses de vernis, je suis souvent restée sans vernis sur les mains alors que j’ai du mal à ne pas avoir de couleur sur les ongles. Mais je m’y suis habituée.

Le soleil est à éviter aussi pour ne pas avoir un masque de grossesse, des taches brunes sur le front et les joues. Donc one ne peut même pas se laisser hâler en terrasse ou à la plage. A nous les capelines et l’écran total. Mais au moins nous préservons notre peau !

5. L’insouciance

Comment ne pas être angoissée dès que l’on mange quelque chose quand on est enceinte ? Nous avions tellement d’interdits que le moindre petit écart contrôlé nous plonge dans un abîme de culpabilité quelques heures après, alors que nous savons très bien que les risques sont minimes. Mais quand on a un petit être qui grandit dans notre ventre, comment ne pas vouloir le meilleur pour lui. Nous nous sentons responsables de tout ce qui pourrait lui arriver.

J’avais vu un témoignage de la maman d’un enfant autiste culpabiliser  parce qu’elle avait appliqué une fois de l’autobronzant en début de grossesse. Certaines femmes se posent encore plus d’interdits que ceux qui nous sont donnés car elles ont trop peur de transmettre le moindre problème à leur enfant. Dès qu’on décèle un souci chez l’enfant, on demande à la mère s’il s’est produit quelque chose pendant la grossesse. Tout cela est lourd à porter même si le fait d’être enceinte est magnifique !

 

Et vous, qu’est-ce qui vous a manqué pendant votre grossesse ?

 

8 commentaires
Précédent article: Cirque d’HiverArticle suivant: Allaitement : les 10 commandements

Articles liés

Commentaires

  • birkenstraffen

    mars 23, 2017 à 20 h 21 min
    Répondre

    Comme je te comprends! Ce qui m'a manqué, c'était le jogging (j'ai couru jusqu'à 4 mois de grossesse et puis j'étais vite essoufflée). En revanche, […] Lire la suiteComme je te comprends! Ce qui m'a manqué, c'était le jogging (j'ai couru jusqu'à 4 mois de grossesse et puis j'étais vite essoufflée). En revanche, j'étais immunisée contre la toxoplasmose et le cmv (je pense qu'en France on ne vérifie pas cette dernière donnée) , donc en théorie tout m'était permis, mais ma gynéco m'avait mise en garde contre la listériose et donc, mises à part les crudités, je me voyais opposer quasi toutes les mêmes interdictions (viande et poisson crus, fromages au lait cru et non pasteurisés, etc.) Lire moins

  • Jeune Lady

    mars 23, 2017 à 16 h 05 min
    Répondre

    Oh oui ! Le champagne :)

  • unemamanuntresor

    mars 23, 2017 à 14 h 03 min
    Répondre

    comme toi je devais faire attention à la toxo et c'est dingue quand des aliments te sont interdits du en à envie encore plus qu'avant […] Lire la suitecomme toi je devais faire attention à la toxo et c'est dingue quand des aliments te sont interdits du en à envie encore plus qu'avant et une fois que tu accouches pas forcément lol je découvre ton blog je le trouve sympas bonne après-midi Lire moins

  • CyrielleMaakeup

    mars 23, 2017 à 13 h 42 min
    Répondre

    Je suis encore enceinte à l'heure qu'il est et ce qui me manque le plus, c'est la charcuterie, le fromage au lait cru, les apéro, […] Lire la suiteJe suis encore enceinte à l'heure qu'il est et ce qui me manque le plus, c'est la charcuterie, le fromage au lait cru, les apéro, la viande rouge bien saignante.. Pour moi c'est vraiment les principales choses, après je ne psychote pas du tout là dessus, je me suis déjà autorisée une ou deux tranches de saucisson.. Des bisous ! Lire moins

  • chupetta007

    mars 23, 2017 à 9 h 56 min
    Répondre

    Je te rejoins sur la toxoplasmose, les recommandations finissent par rendre totalement psychotiques certaines femmes enceintes. Je connais le cas d'un vétérinaire à qui on […] Lire la suiteJe te rejoins sur la toxoplasmose, les recommandations finissent par rendre totalement psychotiques certaines femmes enceintes. Je connais le cas d'un vétérinaire à qui on a amené un chat en parfaite santé en demandant de l'euthanasier parce que sa propriétaire enceinte venait d'apprendre qu'elle n'était pas immunisée contre la toxoplasmose : quelle horreur ! :-( Heureusement, il a refusé et lui a longuement expliqué comment on se contaminait et qu'il suffisait de prendre quelques précautions simples... En revanche, tu peux laisser Helia changer la litière sans se laver les mains, ce sera toujours ça de gagné pour plus tard :-D (je plaisante...quoi que...). Lire moins

    • uneparenthesemode
      à chupetta007

      mars 23, 2017 à 11 h 35 min
      Répondre

      Oh l'horreur pour le chat ! Il y a des gens qui deviennent fous quand même. Heureusement qu'il lui a expliqué clairement les choses. On […] Lire la suiteOh l'horreur pour le chat ! Il y a des gens qui deviennent fous quand même. Heureusement qu'il lui a expliqué clairement les choses. On a trop tendance à incriminer les chats alors qu'ils ne sont vraiment pas ceux qui contaminent le plus si on a une bonne hygiène. Hélia a déjà mangé de la terre, elle a peut-être des chances d'être immunisée. Elle a goûté aux croquettes aussi (à la petite cuillère s'il vous plait) mais pas à la litière :-D Lire moins

  • lasouris

    mars 22, 2017 à 20 h 58 min
    Répondre

    Je suis enceinte de 35 semaines et le saumon fumé me manque beaucoup.. :-D

    • uneparenthesemode
      à lasouris

      mars 23, 2017 à 11 h 32 min
      Répondre

      Je comprends ! Moi c'était le saumon cru qui m'avait manqué. J'étais ravie de pouvoir à nouveau commander des menus au restaurant japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles
Restons en contact
 

Retrouvez mes anciens articles