Attention maman fragile !

J’ai très envie de vous parler du fameux post-partum bien trop souvent passé sous silence. Aujourd’hui je ne vais pas encore énumérer la liste des réjouissances physiologiques, mais m’attarder sur le psychologique.

L’accouchement est une véritable épreuve pour la femme, même quand il se passe au mieux. Il faut que le corps s’en remette, mais l’esprit aussi. Les jours – et même les semaines – qui suivent la naissance du bébé, la maman est complètement hors du temps et de la réalité. Elle est dans une bulle de découverte, de douceur, de changement, avec un temps rythmé par les pleurs et les besoins de bébé. Cette image de bulle contient en elle-même la notion de fragilité.

La fatigue s’ajoutant aux bouleversements hormonaux, la jeune maman est dans un questionnement permanent, et les attitudes ou les réflexions a priori les plus anodines peuvent s’avérer très blessantes. En voici un florilège :

1- « Allez, on trinque à la naissance du bébé »

Et à la maman aussi non ? Autant la maman a été entourée d’attentions pendant la grossesse parce qu’elle portait la vie, autant elle peut avoir l’impression d’être un sac vide, déformé, qu’on oublie pour découvrir le nouveau né si mignon. J’ai ressenti cela plusieurs fois, une collègue m’avait prévenue de ce phénomène quand j’étais enceinte de Solal, et j’avais toujours gardé ses paroles en tête.

Aux mamans : connaissez-vous cette impression de ne pas exister aux yeux de ceux qui ne viennent que pour découvrir le bébé ? Ceux qui n’ont aucune parole pour vous, même pas un simple « Comment vas-tu ? » ou des félicitations.  C’est très difficile à vivre, j’en au déjà pleuré longuement, seule dans mon coin bien sûr, de fatigue, de douleur et de déception.

Avis à tous ceux qui rendent visite à une jeune maman : ne l’oubliez pas ! Trinquez à sa santé aussi, et sachez qu’un bouquet de fleurs ou une boîte de chocolats sera encore plus apprécié qu’un pyjama pour le bébé…

2 – « Quand pouvons-nous venir le voir ? »

Il y a ceux qui veulent venir dès le lendemain et qui ne comprennent pas qu’on leur dise non car « la maman est fatiguée ». Nous n’avons jamais voulu de visite à l’hôpital car c’est le moment où la maman ne dort pas, est submergée d’émotions, est épuisée et ne se sent pas à son avantage (euphémisme) . L’idéal à mes yeux serait que les parents se retrouvent quelque jours avec le bébé et leurs enfants seulement, avant de passer aux présentations officielles.

La plupart de nos amis savent que nous les inviterons dans quelques semaines, le temps de trouver nos marques, notre rythme et nos habitudes. Ou alors j’aime les amis – comme ceux que nous avons vus hier – qui passent en prévenant qu’ils ne resteront pas longtemps, et qui précisent surtout  » Si tu es fatiguée ou que ça ne va pas, n’hésite pas à nous prévenir et nous passerons une autre fois « .

3 – La valse des questions

« Pourquoi pleure-t-il encore ? Peut-être que je n’ai pas assez de lait »

« J’avais envie qu’il arrive en avance, mais il avait peut-être besoin de rester encore davantage ? »

« Et son oeil qui coule, c’est peut-être lié à un déficit visuel ? « 

« Est-ce qu’il digère bien ? Il a peut-être un reflux ? »

« Sa façon de respirer est étrange non ? »

Les questions s’accumulent, la culpabilité n’est jamais bien loin. Je vous « rassure » : ces questions arrivent par centaines pour un premier bébé, mais elles sont moins nombreuses quand on a d’autres enfants. On apprend à se faire confiance et on n’arrive plus chez le pédiatre avec une liste à rallonge.

4 – Un quotidien compliqué

Quand la fatigue s’accumule et que le corps a du mal à se remettre dans son état normal, tout paraît compliqué. J’ai une liste de choses à faire, des ordonnances qui s’accumulent et il faut que je m’en occupe. Avec ma phobie du téléphone qui s’amplifie encore davantage quand je me sens fragile, je peux vous dire que les choses a priori banales prennent une toute autre ampleur :

« Il doit faire une radio  des hanches à 1 mois, mais où aller ? »

« Je dois aller faire des prises de sang (encore la toxoplasmose pour voir si je ne l’ai pas contractée au moment de l’accouchement ! » mais aurai-je la force d’y aller le matin ? »

« Il faudrait que j’aille faire quelques courses mais pas le courage de me préparer et de sortir »

« Quand vais-je pouvoir dormir plusieurs heures de suite ? »

5 – L’allaitement ou la culpabilisation assurée

Depuis plusieurs années, il y a un véritable mouvement pro-allaitement qui se développe. Mais l’allaitement n’est  pas aussi simple et naturel qu’il n’y paraît. Et que les femmes allaitent ou non, c’est un prétexte à débat et à critique :

« Tu as vu elle allaite dans un jardin public, ça me dégoute, c’est impudique »

Mais on ne choisit pas le moment où le bébé réclame !

« Vous n’allaitez pas ? C’est pourtant ce qu’il y a de meilleur pour le bébé »

Merci pour la petite culpabilisation au passage, mais c’est un choix personnel.

J’ai vécu toutes les situations : j’ai allaité Solal car je voulais être « la maman parfaite » et faire « ce qu’il y a de mieux pour le bébé » mais j’ai souffert à chaque tétée en ayant l’impression qu’on m’enfonçait des aiguilles. J’avais des crevasses à n’en plus finir et ai pourtant collecté le maximum de conseils, je suis incollable en matière d’allaitement. Quand j’ai mis fin à ce calvaire (j’emploie le mot exact) ça a été un véritable soulagement.

Je n’ai allaité Hélia que la première nuit, et quand j’ai vu les crevasses que j’avais à nouveau, je n’ai pas insisté. Je lui ai donné le biberon et tout s’est très bien passé, mais je sentais le jugement des pédiatres notamment.

Pour Milan : j’avais envie de l’allaiter (c’est ça le pire, j’en ai toujours eu envie ! ) et bizarrement tout s’est tout de suite bien passé. C’est une vraie satisfaction pour moi, mais je reconnais que c’est fatigant et que pour l’instant je ne me sens pas vraiment libre car je ne sais pas tirer mon lait (et l’idée me perturbe un peu) Bref je consacrerai un article à ce sujet, j’ai beaucoup de choses à dire !

6 – Les phrases irritantes

Nous sommes à fleur de peau après un accouchement, et des formulations un peu maladroites peuvent être particulièrement contrariantes, comme ce mail reçu à l’instant :

« Bonjour, je viens de regarder vos derniers articles sur votre blog, et je ne vois pas le produit que nous vous avons envoyé. Merci de me faire parvenir le lien de votre article »

… Je pense que mon blog parle de lui-même et que s’il a vraiment regardé mes derniers articles, il peut voir que j’ai été accaparée par autre chose non ?

« Ah mais il dort sur le ventre ? En mode co-dodo ? C’est dangereux ! »

Oui c’est déconseillé, oui je le sais. Je suis suffisamment renseignée sur tout ce qui concerne un bébé. Mais c’est soit ça, soit je ne le lâche pas une seule seconde. Je reste à côté et je le surveille, non il ne dort pas ainsi la nuit…

C’est épuisant d’avoir ce genre de remarques, car nous sommes forcément au courant. Mais quand on a un bébé, il faut savoir s’adapter à ses besoins. Et le petit dernier, comme son frère et sa soeur, a besoin d’être sur le ventre, collé contre nous. Quand je le pose seul dans son lit, même dans le cocoon qu’aucun des trois n’a aimé, il se met à hurler. Donc nous nous adaptons en mettant en place des règles de sécurité.

7- Le syndrome de la mère parfaite

Oui il faudrait se reposer dès que le bébé s’endort, mais quelle maman y parvient alors qu’il y a une machine à lancer, le salon à ranger, des papiers à remplir ?

On voudrait que tout soit parfait quand on reçoit de la visite notamment :

  • une pièce bien rangée avec une bougie parfumée qui répand sa fragrance raffinée
  • un bébé qui sort du bain, bien habillé, au visage paisible
  • une maman pomponnée qui a la mine réjouie de celles que le bonheur inonde
  • des cookies faits maison qui sortent du four pour accueillir nos hôtes

Mais quand on ne se fait pas aider, les choses ne peuvent pas en être ainsi, c’est tout bonnement impossible ! Donc oui, quand vous n’êtes pas aidée :

  • Le linge sèche dans le salon, les papiers trainent partout, les poubelles sont à descendre
  • Vous n’avez pas pu donner le bain au bébé qui voulait tout le temps téter. Vous présentez un petit crapaud tout rouge, en pyjama, qui se tortille et veut encore téter…
  • A 14h vous n’êtes toujours pas habillée ni douchée
  • Vous proposez les trois biscuits qui vous restent au fond du placard

J’ai réussi à écrire tout cela aujourd’hui, je ne pensais pas être si prolixe, et j’ai encore beaucoup de choses à dire ! N’hésitez pas à me dire si vous avez vécu cela, que je me sente moins seule 😉

38 commentaires
30 likes
Pécédent article: Détails du dimancheArticle suivant: Chemise ouverte, chaîne en or qui brille

Articles liés

Commentaires

  • Nouchka

    mars 3, 2017 à 21 h 54 min
    Répondre

    Bonjour Karine, merci pour cet article si vrai et qui permet de se sentir moins seule. Je ne comprends également pas pourquoi le post partum […] Lire la suiteBonjour Karine, merci pour cet article si vrai et qui permet de se sentir moins seule. Je ne comprends également pas pourquoi le post partum est si peu évoqué, et que même entre femmes ce sujet est souvent soigneusement évité. Mon fils a 1 an et je me souviens encore de ce brouillard épais dans lequel j'avais l'impression de me retrouver après sa naissance, entre les hormones en folie et le manque de sommeil qui me rendait abattue et déprimée ! Je me souviens également de mes beaux parents qui nous avaient rendu visite à l'hôpital, et cette impression d'être totalement invisible, alors que je venais de subir une césarienne et que la montée de lait me faisait souffrir le martyre... Et puis les journées à la maison et où on se regarde dans la glace et on voit un fantôme blanc comme un linge au visage mangé par les cernes, les cheveux plats, et les mains desséchées à force de les laver sans arrêt pour s'occuper de bébé ! Le problème de notre société individualiste c'est que les jeunes mamans se retrouvent souvent seules à gérer cette période délicate et que pour beaucoup de gens congé maternité = congé tout court ! Lire moins

  • loulou de paris

    février 28, 2017 à 22 h 51 min
    Répondre

    Tout cela est tellement vrai! (j'ai deux enfants de 2 et 4 ans) Nous ne sommes pas aidées d'une manière générale et ce qui est […] Lire la suiteTout cela est tellement vrai! (j'ai deux enfants de 2 et 4 ans) Nous ne sommes pas aidées d'une manière générale et ce qui est étonnant c'est aussi les réflexions/ questions/ remarques venant des femmes elles mêmes : on se demande pour certaines si elles ont eu des enfants (et pourtant elles en ont!!!) . Perso, j'ai eu droit aussi à ma belle mère qui voulait venir avec ses copines, que je ne connais pas et que je n'ai pas envie de connaitre d'ailleurs...on a dit oui pour l'une d'entre elles qui se trouve habiter dans notre quartier, mais pour les autres, no way! Notre appart n'est pas un salon de thé du 3eme âge... Sans parler de toutes les corvées, tâches ménagères qu'il faut accomplir en ayant dormi deux heures la nuit (et ce, depuis des semaines) et avec le dos cassé en deux (pour ma part c'est l'une des séquelles que je me traine depuis plus de 4 ans d'ailleurs), car oui, Monsieur travaille et est fatigué en rentrant du boulot, alors que nous nous avons le temps vu que nous passons nos journées à la maison, n'est ce pas? ahhh,merci pour ce post qui fait du bien, et s'exprimer est libérateur! a bientôt et bon courage Karine, tu n'es pas seule! bises Lire moins

    • Oui certaines femmes semblent avoir oublié cette période ! Tu dormais si peu de temps la nuit ? Moi ça va pour le moment, mais je […] Lire la suiteOui certaines femmes semblent avoir oublié cette période ! Tu dormais si peu de temps la nuit ? Moi ça va pour le moment, mais je me souviens qu'après la naissance de mon premier enfant je n'arrivais plus du tout à dormir et j'étais dans une spirale d'épuisement et de déprime. C'est difficile de voir que même certains conjoints ne comprennent pas qu'on peut être surmenées en restant à la maison. Tant mieux si ça t'a fait du bien de t'exprimer, c'est le but ! Moi je me suis sentie libérée en écrivant mon article. Lire moins

  • ANNE MONTECER

    février 28, 2017 à 17 h 28 min
    Répondre

    Je n'ai pas grand chose à ajouter tellement tes mots sont justes... Et comme tu peux t'en douter, ils me parlent :) Difficile de comprendre […] Lire la suiteJe n'ai pas grand chose à ajouter tellement tes mots sont justes... Et comme tu peux t'en douter, ils me parlent :) Difficile de comprendre le post-partum quand on ne l'a pas vécu, au moins entre mamans on se comprend et cela fait du bien. J'avais très mal vécu cette période pour mon fils il y a 6 ans : je ne m'attendais pas à une telle violence physique (les douleurs post-accouchement sont vraiment fortes !) ni à devenir transparente aux yeux de mon entourage. Etrangement, c'est moins le cas cette fois ci, les gens sont beaucoup plus bienveillants avec moi... Sans doute parce que pendant ma dernière grossesse, j'ai osé exprimer le mal-être que j'avais ressenti à l'époque et beaucoup me soutiennent donc aujourd'hui. Parfois il suffit simplement d'en parler pour que les gens réalisent que nous aussi on a besoin d'un peu d'indulgence et de bienveillance ! En tout cas, les suites de couches sont toujours aussi désagréables la deuxième fois :d Je peine encore à récupérer, je me sens comme une vieille mamie dont chaque partie du corps souffre le martyre et je carbure malheureusement aux anti-douleurs. J'espère que ça va vite passer car étant de nature très active, cela me pèse beaucoup de devoir rester cloîtrée chez moi. Et en même temps, comme il est agréable de rester dans sa bulle et de profiter de son bébé... Ce sont des moments uniques qui arrivent bien trop peu dans une vie, il faut savoir saisir sa chance et en profiter autant que possible. Car malgré le manque de sommeil, le ventre mou et nos envies de sucreries, on est quand même sur notre petit nuage, hein ? Je te souhaite encore plein de bonheur avec ta petite famille (nombreuse). Lire moins

    • uneparenthesemode
      à ANNE MONTECER

      mars 2, 2017 à 17 h 15 min
      Répondre

      Heureusement que tu avais exprimé ton mal-être et que les gens sont bienveillants envers toi : ça change tout. J'espère que tes douleurs vont vite […] Lire la suiteHeureusement que tu avais exprimé ton mal-être et que les gens sont bienveillants envers toi : ça change tout. J'espère que tes douleurs vont vite s'estomper, mais il faut dire que ton accouchement est tout récent ! Je suis d'accord avec toi : profiter de cette bulle est aussi très agréable, c'est la raison pour laquelle je n'ai aucune envie de sortir de chez moi. J'aime passer tout mon temps avec mon bébé contre moi, le découvrir, lui parler...tout en dégustant du bon chocolat apporté par des proches prévenants ! Merci pour ton commentaire, et profite bien de ta bulle également. Lire moins

  • happy and baby

    février 28, 2017 à 8 h 50 min
    Répondre

    Alors tu vas te sentir moins seule, c'est exactement ça pour moi aussi ! Le téléphone sonne pour demander des nouvelles du bébé. On te […] Lire la suiteAlors tu vas te sentir moins seule, c'est exactement ça pour moi aussi ! Le téléphone sonne pour demander des nouvelles du bébé. On te demande pourquoi tu n'as pas vidé le lave vaisselle alors qu'il est déjà midi (t'as eu le temps, non ? tu bosses pas) et tout le monde s'en fiche de voir que ton petit déj est toujours sur la table, froid, que tu surnages dans la fatigue et les hormones...Heureusement entre mamans on se comprend ! Gros bisous Lire moins

    • uneparenthesemode
      à happy and baby

      mars 2, 2017 à 17 h 12 min
      Répondre

      C'est terrible quand les gens pensent que nous avons du temps puisque nous ne travaillons pas ! Oh oui : les repas que l'on prend froids […] Lire la suiteC'est terrible quand les gens pensent que nous avons du temps puisque nous ne travaillons pas ! Oh oui : les repas que l'on prend froids et à des horaires complètement décalés... ça me parle. Nous nous comprenons en effet :-) Lire moins

  • chupetta007

    février 28, 2017 à 8 h 14 min
    Répondre

    Merci pour cet article réaliste (dans tous les cas, plus proche de la réalité que les couvertures idylliques de "Parents Magazine" ou "J'élève mon enfant" […] Lire la suiteMerci pour cet article réaliste (dans tous les cas, plus proche de la réalité que les couvertures idylliques de "Parents Magazine" ou "J'élève mon enfant" :-D) Je n'ai pas d'enfant, mais j'ai éclaté de rire à la phrase vous "présentez un petit crapaud tout rouge, en pyjama, qui se tortille et veut encore téter". Effectivement, je ne me suis jamais déplacée à la maternité pour voir un bébé, même pour ma meilleure amie : le bébé n'a probablement pas besoin de voir défiler les tontons, tatas, cousins et cousines, sans compter les amis et les collègues de ses parents dès ses 24 premières heures de vie... :-( (en général, je me contente de prendre des nouvelles par téléphone quand tout le monde est rentré à la maison). Concernant l'allaitement, je reprends les paroles d'une amie, profession médicale et maman de 3 enfants : "mieux vaut donner le biberon avec plaisir que le sein à contrecoeur, de toute façon un bébé sent parfaitement ces choses-là ". Elle a reçu en consultation des mamans en larmes car elles n'arrivaient pas à allaiter correctement alors que tout l'entourage les poussait à le faire. La réponse "vous avez pensé au biberon?" (et tout le monde -maman et bébé- a retrouvé le sourire) ;-) Profite bien de toute ta famille ! PS: comment réagit Jade ? Lire moins

    • uneparenthesemode
      à chupetta007

      mars 2, 2017 à 17 h 10 min
      Répondre

      Oui nous sommes loin des couvertures de magazine c'est vrai. Tu as raison de ne pas rendre visite immédiatement aux jeunes mamans ! Je suis tout à […] Lire la suiteOui nous sommes loin des couvertures de magazine c'est vrai. Tu as raison de ne pas rendre visite immédiatement aux jeunes mamans ! Je suis tout à fait d'accord avec ces propos concernant l'allaitement. C'est ce que m'avait dit mon médecin quand j'ai déclaré que je n'allais pas allaiter Hélia, et ça m'a permis de moins culpabiliser. Jade était perturbée au début, mais mon mari continue à la chouchouter, et elle dort avec lui. Chacun a son bébé :-D Lire moins

  • Princesse Pia

    février 28, 2017 à 8 h 12 min
    Répondre

    Effectivement il y aurait plein de choses à dire, mais des futures mamans pourraient prendre peur et ça serait l'extinction de l'humanité hahahahahaaaa ! Je me […] Lire la suiteEffectivement il y aurait plein de choses à dire, mais des futures mamans pourraient prendre peur et ça serait l'extinction de l'humanité hahahahahaaaa ! Je me souviens quand j'ai accouché du 1er les grands parents étaient venus à l'hôpital pour voir le bébé. L'unique, le premier de la famille ! Moi j'étais inexistante, avec mon visage bouffi, mon ventre gras, ma tenue presque en pyjama... Pas un moment agréable du tout... D'ailleurs ça se voit quand on regarde les photos. Pour le 2ème j'ai tout de suite adopté la technique du il dort je dors. Certes il y avait des choses à faire à la maison mais on ne peut pas assurer partout. Picard a été mon ami ;-) Pour le dodo comme toi, les recommandations n'ont pas fonctionné. Les 2 ont dormi dans notre lit plusieurs mois, entre nous deux... Et aujourd'hui le 2ème dort sur le ventre. Bref je pense qu'il faut écouter son instinct ! Bises Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Princesse Pia

      mars 2, 2017 à 17 h 07 min
      Répondre

      Il ne faut pas non plus faire peur aux futures mamans c'est vrai :-D Comme je vois bien ce que tu décris : le visage bouffi, […] Lire la suiteIl ne faut pas non plus faire peur aux futures mamans c'est vrai :-D Comme je vois bien ce que tu décris : le visage bouffi, le ventre flasque, le pyjama... Et les photos en témoignent c'est vrai ! Heureusement que tu as réussi à dormir quand ton deuxième dormait. J'y parviens la nuit mais pas le jour. Cependant il y a du progrès car pour Solal je n'arrivais même pas à dormir la nuit. Picard est mon ami aussi ;-) Tu me rassures concernant le co-dodo et le sommeil sur le ventre, je me sens moins seule. Lire moins

  • Aude

    février 28, 2017 à 7 h 33 min
    Répondre

    Heureuse de te relire ! Je me suis parfaitement retrouvée dans ton article : autant la grossesse est une période où l'on est sur […] Lire la suiteHeureuse de te relire ! Je me suis parfaitement retrouvée dans ton article : autant la grossesse est une période où l'on est sur couvée autant des le bébé là on se sent comme un ballon dégonflé qui n'intéresse plus personne! Et les beaux parents qui viennent tous les jours à la maternité, à la maison... je les maudissais de ne pas me laisser de répit alors que je n'ai pu me lever que 48h apres (merci les points!). Je trouve que le plus dur pour moi a été de retrouver ma féminité: que ce soit physiquement, la fatigue n'aide pas à se pomponner, on est flasque, moi aussi j'avais des crevasses d'allaitement, le lait qui coule et tache les vêtements.. et dans l'intimité du couple, ca a été long de nous retrouver. Je pense que pour mon second (2 mois de grossesse déjà, apres 3 ans d'attente!!) je serai plus exigeante et me préserverai plus. Je relirai ton article dans quelques mois histoire de me mettre en.condition! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Aude

      mars 2, 2017 à 17 h 04 min
      Répondre

      Heureusement que j'ai profité de la grossesse où tout le monde était attentionné envers moi ! Bon je ne vais pas me plaindre à présent, […] Lire la suiteHeureusement que j'ai profité de la grossesse où tout le monde était attentionné envers moi ! Bon je ne vais pas me plaindre à présent, je continue à recevoir beaucoup d'égards et d'aide... mais certainement parce que j'ai osé en exprimer davantage le besoin. Je comprends à quel point tu as maudit tes beaux-parents alors que tu n'avais besoin que de calme et de repos. Je vois très bien ce que tu décris des réjouissances physiques, nous sommes loin d'être au top de notre féminité en effet, alors que nous sommes plus femmes que jamais puisque nous venons de mettre au monde un enfant et que, pour certaines, nous l'allaitons. Félicitations pour ta grossesse, profites-en et écoute-toi :-) Lire moins

  • Anne

    février 28, 2017 à 7 h 03 min
    Répondre

    Merci pour cet article en phase avec. Être réalité qu'on ne lit pas dans les magazines et qui peut nous déconcerter ! Ma sage femme m'a […] Lire la suiteMerci pour cet article en phase avec. Être réalité qu'on ne lit pas dans les magazines et qui peut nous déconcerter ! Ma sage femme m'a énormément aidé post accouchement parce que mon premier avait un problème de santé (pas trop grave et résolu depuis) qui le faisait énormément souffrir et donc l'empêchait de dormir nuit et jour.... elle m'a rassuré et m'a conseillé le livre de Bernadette de Gasquet, "retrouver la forme après bébé" où elle explique exactement ce que tu décris, à savoir qu'il est très difficile de passer de "centre du monde" à "plus rien" entre la grossesse et l'accouchement et que c'est extrêmement difficile d'être souvent peu considérée alors que tout le monde admire le bébé. Les commentaires des gens qui sans s'en rendre compte vous explique à quel point vous êtes une mère imparfaite parce que vous le porter trop, le laissez pas assez ou trop pleurer, ..... J'ai trouvé qu'avec le deuxième la vie etait plus simple, je n'écoutais plus les commentaires, j'ai décalé les visites à la maison..... Courage, tu n'es pas seule. Les premières semaines sont magnifiques parce que fusionnelles mais épuisantes et éprouvantes parce qu'on manque cruellement de sommeil, qu'on ne reconnaît pas son corps.... tout cela est une questime de temps ! Bravo pour dire en tout cas que tout n'est pas rose, meme si pleins de choses sont magnifiques avec un accouchement, tout ne va pas de soi avec l'arrivée d'un nouveau né !! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Anne

      mars 2, 2017 à 17 h 01 min
      Répondre

      En effet, on ne parle pas de tout cela dans les magazines ou lors des cours de préparation à l'accouchement. Il faudrait d'ailleurs des cours […] Lire la suiteEn effet, on ne parle pas de tout cela dans les magazines ou lors des cours de préparation à l'accouchement. Il faudrait d'ailleurs des cours de préparation au post-partum ! Tant mieux si tu as su trouver de l'aide auprès de ta sage-femme et si le problème de santé de ton fils a été résolu. Ce livre m'intrigue, je vais regarder s'il peut me tenter. Oh oui nous avons connu aussi les commentaires qui nous disaient que nous portions trop nos enfants, mais ça ne nous empêchait pas de continuer à le faire heureusement. Et quand je vois à quel point nos enfants sont calmes aujourd'hui, je suis persuadée que nous avons eu raison de les rassurer autant quand ils étaient bébés. Pour ma fille tout m'a paru beaucoup plus simple à moi aussi. J'aime aussi cette fusion avec le bébé que je vis actuellement, c'est tellement précieux. D'ailleurs je recommence à avoir beaucoup d'invitations pour mon blog, mais je ne vais encore nulle part, j'ai trop besoin de rester avec lui. Lire moins

  • Bonnieparker

    février 28, 2017 à 0 h 32 min
    Répondre

    Contente de lire cet article et de lire que tu vas mieux ? tu resumes tellement bien la situation, entre les réflexions, la liste des […] Lire la suiteContente de lire cet article et de lire que tu vas mieux ? tu resumes tellement bien la situation, entre les réflexions, la liste des choses à faire qui s'allonge, le sentiment de culpabilité du à l'impression de ne pas s'occuper assez des grand(e)s, c'est assez compliqué tout ça... Ici aussi cododo pour les 3, les grandes ont bien compris quand le moment était venu pour elles d'aller dans leur lit, je suis optimiste pour la petite^^ prend soin de vous ? Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Bonnieparker

      mars 2, 2017 à 16 h 40 min
      Répondre

      Je crois que nous vivons exactement la même chose ! Je pense aussi que les enfants comprennent le moment où il est temps d'aller dans leur […] Lire la suiteJe crois que nous vivons exactement la même chose ! Je pense aussi que les enfants comprennent le moment où il est temps d'aller dans leur lit. Et c'est le moment où nous sommes prêtes tout simplement. Bon courage à toi aussi, et profites-en bien quand même. Lire moins

  • Marie

    février 27, 2017 à 23 h 45 min
    Répondre

    Bonsoir Karine, je suis contente de lire que tu vas bien, même si ces derniers jours ont été bien difficiles. Courage, le plus dur est […] Lire la suiteBonsoir Karine, je suis contente de lire que tu vas bien, même si ces derniers jours ont été bien difficiles. Courage, le plus dur est passé, et malgré la fatigue, chaque jour qui passe tu récupères un peu. J'ai bien aimé lire ton article, moi qui suis seulement en train d'essayer de concevoir mon premier bébé...avec beaucoup de joie teintée d'appréhension. Plein de bonheur et ne te laisse pas abattre ! Bises Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Marie

      mars 2, 2017 à 16 h 39 min
      Répondre

      Oui ça va lieux, enfin, même si je n'ai pas encore une énergie folle, mais c'est normal. Malgré tout cela, l'expérience de la grossesse et de […] Lire la suiteOui ça va lieux, enfin, même si je n'ai pas encore une énergie folle, mais c'est normal. Malgré tout cela, l'expérience de la grossesse et de la vie de maman est la plus belle qui soit. Je te souhaite de mener à bien ton projet de grossesse :-) Lire moins

  • armelle

    février 27, 2017 à 22 h 36 min
    Répondre

    Quel bel article. Il résume énormément de choses. Je n'ai rien à ajouter. Tu rassures et tu nous éclaires. Et tu rappelles des choses si évidentes. Si je le […] Lire la suiteQuel bel article. Il résume énormément de choses. Je n'ai rien à ajouter. Tu rassures et tu nous éclaires. Et tu rappelles des choses si évidentes. Si je le pouvais je te prendrais dans les bras. Merci :-)) Lire moins

  • Mariiiiiiiiiiie

    février 27, 2017 à 22 h 23 min
    Répondre

    Courage jolie Karine. Et quel con le mec qui t'a relancé pour le blog... !

    • Mariiiiiiiiiiie
      à Mariiiiiiiiiiie

      février 27, 2017 à 22 h 24 min
      Répondre

      relancéE, j'en perds mon latin...

    • Je pense qu'il n'avait tout simplement pas lu mon blog. Je lui ai répondu et il a été sympathique et compréhensif, donc ça va, il […] Lire la suiteJe pense qu'il n'avait tout simplement pas lu mon blog. Je lui ai répondu et il a été sympathique et compréhensif, donc ça va, il est pardonné :-) Lire moins

  • Marie

    février 27, 2017 à 21 h 55 min
    Répondre

    Bonsoir Karine, Merci pour ce billet très personnel que j'ai adoré lire. À 25 ans je n'ai pas (encore) d'enfant, et je saurai un peu plus […] Lire la suiteBonsoir Karine, Merci pour ce billet très personnel que j'ai adoré lire. À 25 ans je n'ai pas (encore) d'enfant, et je saurai un peu plus à quoi m'en tenir si la maternité m'arrive un jour. Du coup ne connaissant pas du tout les émotions que vivent les jeunes mamans, je me dis que j'ai du faire un tas de maladresses... En tous cas je comprends parfaitement que l'on puisse ne pas désirer de visite à l'hôpital. Je crois également que je souhaiterais un moment d'intimité et de calme, me remettre de mes émotions avant les presentations. Cela ne doit pas être très agréable de voir un défilé de personnes dans sa chambre d'hôpital quand on se sent fatiguée et pas à son avantage ? Je te souhaite de profiter sereinement de ta petite famille. Bonne soirée ☺ Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Marie

      mars 2, 2017 à 16 h 20 min
      Répondre

      J'ai dû faire des maladresses moi aussi avant d'être maman je te rassure. Ce n'est pas évident de savoir quoi dire ou quoi faire quand […] Lire la suiteJ'ai dû faire des maladresses moi aussi avant d'être maman je te rassure. Ce n'est pas évident de savoir quoi dire ou quoi faire quand on n'a pas connu cette belle épreuve. Oui, nous restons déjà tellement (trop) peu de temps à la maternité, qu'il n'est pas nécessaire d'y ajouter des visites. Merci, je profite vraiment de ma famille à présent :-) Lire moins

  • Sophie

    février 27, 2017 à 20 h 45 min
    Répondre

    Oh mais comme je te comprends ! Pour ma fille, mon premier bébé, j'étais une vraie louve. J'avais envie de manger tout le monde avec […] Lire la suiteOh mais comme je te comprends ! Pour ma fille, mon premier bébé, j'étais une vraie louve. J'avais envie de manger tout le monde avec leurs réflexions si anodines en apparence mais si maladroites dans le fond!!! J'avais envie de crier : " mais laissez moi faire ma vie !" Lol. À la maternité j'ai eu très peu de visites (chance) car ma fille a eu la Bonne idée d'arriver en avance. Juste mes copines/amies les plus proches qui, elles, comprennent parfaitement les choses. Pas de jugement sur le fait que je n'allaite pas mais une aide soignante (une que j'ai détestée) m'a demandé pourquoi, je lui ai dit que je n'avais pas à me justifier. À notre retour à la maison, peu de visites, juste la famille proche mais c'était déjà beaucoup. Je me sentais moche. Aucune envie de me montrer au reste du monde et les réflexions pleine de bienveillance a priori de ma belle mère me rendaient folle. Je me souviendrais toujours de "elle a fait caca aujourd'hui ? Parce que tu sais un bébé doit faire caca au moins tous les jours" comme si j'avais 10 ans ! Merci oui je vais m'en sortir je veux juste qu'on me laisse respirer et faire à ma manière. En tous cas ton article me fait vraiment penser au fait que j'ai plein de copines enceintes et je me dis qu'il faudra que je pense à elles aussi et pas qu'au bébé quand le moment sera venu. En tout cas pour t'avoir vue en vrai tu es très belle et je ne doute absolument pas que tu vas t'en sortir avec cette troisième merveille ! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Sophie

      mars 2, 2017 à 16 h 17 min
      Répondre

      Les paroles maladroites peuvent nous rendre folles c'est vrai. Tu as eu raison de répondre ainsi à cette aide-soignante, et tant mieux si les autres personnes […] Lire la suiteLes paroles maladroites peuvent nous rendre folles c'est vrai. Tu as eu raison de répondre ainsi à cette aide-soignante, et tant mieux si les autres personnes ont été bienveillantes. Quand on se sent moche ainsi, c'est terrible de recevoir des visites. Le pire c'est que je faisais des efforts en pensant cacher tout ça avec du maquillage, mais quand je vois des photos des mois après, je me dis que mes efforts étaient vains :-D Ah les réflexions de ta belle-mère sur le caca du bébé.. au secours ! Tu as raison de penser à tes copines enceintes. Elles seront très heureuses si tu leur apportes un cadeau pour elle plutôt que pour le bébé à mon avis, ou même un bouquet, un petit plat... Quand nous sommes-nous vues en vrai ? Merci beaucoup pour le compliment :-) Lire moins

  • Margot

    février 27, 2017 à 20 h 45 min
    Répondre

    Oh la la mais tout est vrai (enfin, je ne connais pas la relance délicate de la personne qui veut savoir si on a publié […] Lire la suiteOh la la mais tout est vrai (enfin, je ne connais pas la relance délicate de la personne qui veut savoir si on a publié un post sur son produit, puisque je n'ai pas de blog, mais on dirait que je peux volontiers m'en passer). A cela s'ajoute la culpabilité de ne pas être conforme à ce que certains attendant de nous, fraîche, pimpante, sexy et virevoltant au milieu de son nouveau né et des enfants plus grands. Bref, j'attends mon 4ème bébé (si, si !) pour juin, sans aide, à l'autre bout du monde, autant dire que cet article est un bon rappel qu'il faut que je m'organise en amont (surtout que aux US, on reste 1 nuit à la maternité !!). Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Margot

      mars 2, 2017 à 16 h 13 min
      Répondre

      Oui le mail de relance c'était assez mythique... Je lui avais répondu bien sûr et j'ai eu une réponse sympathique et pleine de compréhension donc […] Lire la suiteOui le mail de relance c'était assez mythique... Je lui avais répondu bien sûr et j'ai eu une réponse sympathique et pleine de compréhension donc ça va, il est pardonné. Le sentiment de culpabilité nous poursuit toujours, même dans l'image que nous voulons donner de nous. Un quatrième bébé, en effet ça vaut de l'admiration !! Et une nuit à la maternité, je trouve que c'est de la folie. Mais bon, si tu t'organises bien à l'avance ça ira. Profite bien de ta grossesse car c'est quand même une période particulière, que j'ai adorée malgré tout. Lire moins

  • Mélanie

    février 27, 2017 à 20 h 30 min
    Répondre

    Tellement vrai ! J'ai accouché quelques jours avant et tout ça me parle beaucoup...! Entre "vous l'allaitez, non ?" bien culpabilisant du personnel médical, les visites qui […] Lire la suiteTellement vrai ! J'ai accouché quelques jours avant et tout ça me parle beaucoup...! Entre "vous l'allaitez, non ?" bien culpabilisant du personnel médical, les visites qui s'enchaînent, l'aîné à gérer et l'envie que tout soit parfait... Pas toujours évident de se poser et de profiter du moment ! Heureusement les amis bienveillants sont là aussi, les moments de calme nous permettent de se dire que mettre au monde ces petits êtres c'est quand même incroyable et le début d'une aventure qui nous dépasse (et c'est tant mieux !) D'où l'importance de se préserver comme on peut et de se réserver des moments en famille (réduite ;) et même en couple (même quelques minutes ici et là !). Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Mélanie

      mars 2, 2017 à 16 h 11 min
      Répondre

      Ah oui les questions sur l'allaitement peuvent être tellement culpabilisantes, avec sans arrêt le besoin de se justifier. Les moments de calme valent tout l'or du […] Lire la suiteAh oui les questions sur l'allaitement peuvent être tellement culpabilisantes, avec sans arrêt le besoin de se justifier. Les moments de calme valent tout l'or du monde : ils permettent de se régénérer et de profiter pleinement du bébé. C'est une aventure qui nous dépasse, je suis tout à fait d'accord. Lire moins

  • Emilie

    février 27, 2017 à 20 h 28 min
    Répondre

    Merci pour cet article, tellement vrai! Je m'apprête à vivre pour la 3ème fois cette "expérience" du post-partum (d'ici fin mars) et je redoute tous […] Lire la suiteMerci pour cet article, tellement vrai! Je m'apprête à vivre pour la 3ème fois cette "expérience" du post-partum (d'ici fin mars) et je redoute tous ces moments déjà vécus: entre autres les visites imposées et la difficulté de faire comprendre que "non, on n'a pas forcément envie de voir défiler toute la famille dès le lendemain alors qu'on a juste envie de s'effondrer", et aussi cette sensation d'être un "sac vide" comme tu l'as si bien décrite. Bref, ça rassure de savoir qu'on n'est pas seule à ressentir ça mais ça fait un peu peur aussi de savoir qu'il va encore falloir en passer par là... Je me demande si c'est plus facile à gérer quand c'est le 3ème enfant? En tout cas, toutes mes félicitations et une bonne continuation. Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Emilie

      mars 2, 2017 à 16 h 09 min
      Répondre

      Bon courage pour l'accouchement... et la suite. Tu penseras à moi si tu as des visiteurs uniquement intéressés par le bébé, qui t'oublient totalement. mais […] Lire la suiteBon courage pour l'accouchement... et la suite. Tu penseras à moi si tu as des visiteurs uniquement intéressés par le bébé, qui t'oublient totalement. mais j'espère que ce ne sera pas le cas ! Oui cette sensation d'être un "sac vide" et terrible. Je n'ai pas trouvé d'image plus jolie car c'est vraiment ce que j'ai ressenti. Je te rassure : c'est bien plus facile à gérer pour un troisième enfant. On se fait davantage confiance, on a appris à se faire aider. Par exemple : quand nous avons reçu de la visite dimanche dernier, l'appartement était parfaitement rangé, j'avais eu le temps de me préparer et d'habiller correctement Milan, tandis que mon mari était allé acheter des gâteaux. C'était exactement comme je l'avais espéré ! Bonne dernière ligne droite et surtout je te souhaite une belle découverte avec ton troisième enfant, car c'est bien ça l'essentiel. Lire moins

  • Caole

    février 27, 2017 à 20 h 22 min
    Répondre

    Eh bien ton article me fait revivre les joies de l'accouchement , j'ai eu des jumeaux il y a 15 ans je te laisse imaginer […] Lire la suiteEh bien ton article me fait revivre les joies de l'accouchement , j'ai eu des jumeaux il y a 15 ans je te laisse imaginer et 10ans après une seule fille , le soulagement de pouvoir faire bcp de chose avec 1 bon , j'adore toujours te livre , tout est très pertinent et tellement vrai , bon courage , c quand même merveilleux tout cet amour ?? Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Caole

      mars 2, 2017 à 16 h 00 min
      Répondre

      Oh oui j'imagine bien pour les jumeaux ! J'ai d'ailleurs rêvé cette nuit que j'attendais des jumelles :-D Tout cela en vaut quand même la peine […] Lire la suiteOh oui j'imagine bien pour les jumeaux ! J'ai d'ailleurs rêvé cette nuit que j'attendais des jumelles :-D Tout cela en vaut quand même la peine en effet, quel plaisir de voir nos enfants grandir. Lire moins

  • Lavieenplusjolie

    février 27, 2017 à 20 h 15 min
    Répondre

    Merci Karine pour ce bel article si réaliste et touchant ! J'aurais pu l'écrire tant j'ai vécu et ressenti exactement la même chose ! Et […] Lire la suiteMerci Karine pour ce bel article si réaliste et touchant ! J'aurais pu l'écrire tant j'ai vécu et ressenti exactement la même chose ! Et dans mon cas c'était mon premier! J'ai tout découvert, un accouchement catastrophique, les souffrances post-partum liées à la césarienne et aux suites de la pré-eclampsie, la découverte de l'allaitement ET en plus de tout ça les visiteurs intrusifs qui ne se préoccupaient que du bébé alors que j'en avais gros sur le coeur! À la maternité comme toi je n'ai voulu aucune visite et j'ai été harcelée par mail par mes collègues qui ne comprenaient pas pourquoi ils ne pouvaient pas venir ! Je n'en revenais pas !! Ajoute à ça que je ne me trouvais tellement pas à mon avantage!! ? Heureusement j'ai pu compter sur 2 soutiens: mon mari et mon médecin ! Mon médecin si précieux qui a prolongé mon congé mat en congé pathologique jusqu'à la fin de l'année scolaire pour que je puisse me remettre physiquement ET moralement sans perdre tous mes droits. Et j'en avais vraiment besoin! Mais là encore j'ai eu droit à des réflexions !! Les gens sont tellement maladroits... En tout cas les suites de ton accouchement m'ont replongée 2 ans en arrière et j'ai beaucoup pensé à toi même si on ne se connait pas"en vrai" ?? j'en ai même parlé à mon mari! Et j'ai été tellement soulagée pour toi que tu ne souffres plus! Je te souhaite plein de bonheur avec tes 3 amours! ? Lire moins

    • Je ne me souvenais plus que tu avais une pré-éclampsie et une césarienne. Ou peut-être n'en avais-tu pas parlé sur Instagram ? Je me souviens en […] Lire la suiteJe ne me souvenais plus que tu avais une pré-éclampsie et une césarienne. Ou peut-être n'en avais-tu pas parlé sur Instagram ? Je me souviens en revanche avoir dit culpabiliser pour ton accouchement un peu précoce... mais ce n'est pas de ta faute ! C'est fou comme nous avons tendance à culpabiliser pour tout. J'imagine comme tu en avais gros sur le coeur, et c'est incroyable à quel point les gens qui nous rendent visite ne s'en rendent pas compte et semblent même nous occulter. Je n'en reviens pas que tes collègues n'aient pas compris ton désir d'être "tranquille" à la maternité. Bravo à ton mari et à ton médecin. Je ne suis pas étonnée que tu aies eu besoin d'un congé prolongé pour te remettre de tout cela. Mon congé a été prolongé pour moi aussi après la naissance de Solal car cela m'a provoqué une maladie chronique de la thyroïde ; mais j'ai bien senti le doute chez certains qui pensaient que je m'accordais du bon temps. Merci beaucoup pour ton commentaire et tes pensées. Ca y est je profite pleinement des trois, même si pour l'instant l'essentiel de mon temps est consacré à Milan. J'ai hâte de profiter du retour des beaux jours pour faire quelques promenades en famille. Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A PROPOS
Avez-vous envie de légèreté, de divertissement, de futilité pas si superficielle ?

Bienvenue dans ma parenthèse !

En savoir plus

Derniers articles
Restons en contact
 

Retrouvez mes anciens articles