Dressing : comment mieux acheter

Après cet article où je vous indiquais comment bien vider votre dressing, j’ai eu envie de le compléter en abordant un point essentiel : comment mieux acheter pour éviter ces fameuses erreurs d’achat.

Regarder les étiquettes

Comme vous l’avez compris, désormais quand je fais du shopping je regarde les étiquettes de composition (comme pour les produits de beauté finalement). Dès que ce n’est pas une matière naturelle, j’abandonne, même si la coupe ou le motif me plaisait. Je vous assure que ça vous évitera bien des erreurs, et que finalement il ne vous restera pas tant de choix car le polyester est partout !

Essayer en magasin

Qui ne s’est jamais dit « Allez j’essaierai chez moi » et n’a finalement jamais rapporté dans les temps ce qui n’allait pas ? Cela m’est déjà arrivé plus d’une fois. Dorénavant même s’il y a de l’attente en cabine : j’essaye. Et je réalise que j’ai raison car je ressors souvent les mains vides.

Se demander si on a envie de porter le vêtement le soir-même

Il y a des années j’avais entendu Inès de La Fressange dire qu’elle savait que c’était un bon achat quand elle avait envie de porter la nouveauté le soir-même. Depuis je me pose systématiquement la question, et cela m’évite de nombreux achats inutiles car ils correspondent plus à une pulsion qu’à un achat réfléchi.

Privilégier les marques plus intimistes

Grâce à Instagram j’ai découvert des créatrices française que j’adore et dont je scrute les ventes : Navy Paris,

Victoire x Victoire.

Ma prochaine cible est Meleponym mais ses pièces sont bien plus onéreuses et surtout je ne sais pas comment gérer le profond décolleté en V que je n’assumerai pas c’est certain.

En ligne : ne pas se laisser berner

A force de regarder des sites de vêtements en ligne, j’ai réussi à me méfier des photos trompeuses, celles qui me montrent que la coupe n’est sûrement pas flatteuse :

  • Une robe qui est présentée sur toutes les photos tenue par la main. Je me dis qu’elle doit sûrement « faire sac » quand elle est relâchée
  • La photo prise de haut façon Instagram mais qui modifie les proportions
  • Je préfère les photos basiques, même si elles sont moins attrayantes car ce n’est pas la façon dont le mannequin porte le vêtement qui doit nous tenter, mais vraiment le vêtement en tant que tel.

Se demander si on en a vraiment besoin

Attention je sais que celles qui ont fait du shopping comme moi ont rarement un besoin impérieux d’une pièce. Je dis simplement :

« Cette blouse en coton et dentelle, ne ressemble-t-elle pas étrangement aux 4 autres de mon armoire ? »

« Cette chemise à rayures bleues n’est-elle pas la soeur jumelle de celle que j’ai déjà ? Certes elle a une poche en plus sur la poitrine mais est-ce vraiment une valeur ajoutée ? »

Ne pas vouloir changer de style

Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis dit : « Ah ça change complètement de mes habitudes, allez je vais me laisser tenter ».

Oui, mais si ça change de nos habitudes c’est tout simplement que ce n’est pas notre style. C’est une pièce dans laquelle on ne se sentira pas à l’aise, qui ne nous mettra pas en valeur donc on oublie !

Dernier exemple en date :

J’ai eu envie de me laisser tenter par une robe ample à force de voir l’engouement qu’elle suscitait. Puis je me suis imaginée la portant et j’ai réalisé que j’aurai l’air d’une femme enceinte donc j’ai résisté.

Ma dernière erreur d’achat : lors d’un week-end à Fontainebleau, j’avais beaucoup de temps pour faire du shopping donc je me suis laissé tenter par une jupe rouge Maje. Elle m’allait bien mais j’hésitais. La vendeuse m’a donné des idées pour la porter, une cliente présente m’a dit qu’elle m’allait vraiment bien, elle était soldée… Je l’ai achetée et jamais portée. Cela fait 2 mois qu’elle attend dans mon placard, mais je ne désespère pas de trouver une idée car ça m’arrive rarement désormais de faire ce genre d’erreur et je ne veux pas rester sur un échec.

Ne pas acheter des pièces à usage restreint

L’exemple qui me vient spontanément en tête concerne les vêtements d’été. Vous savez : cette jolie robe longue, mais transparente, que l’on ne peut porter qu’au bord de la mer sur un maillot de bain. Combien de fois allez-vous la porter dans l’année ? 3 fois et encore.

Cette blouse artisanale en soie rapportée de Bali, parfaite en bord de mer certes, mais pas ailleurs : même question ! J’aurais une multitude d’exemples car ce sont des situations que j’ai vécues…

Le pire étant qu’au moment de préparer la valise, vous aurez tendance à ne pas apporter ces pièces à usage trop limité dont on se lasse très vite. Vous préfèrerez prendre des shorts en jean et des t.shirts qui vous permettront de varier les associations.

Donc quand vous faites les boutiques, même – et surtout – au moment des soldes, ne cédez pas à la tentation de cette petite robe « parfaite sur la plage ».

Evidemment si cela vous fait plaisir ou si vous avez un grand placard : allez-y, chacun fait comme il l’entend. Je vous donne mon ressenti car j’ai un petit placard et que je ne veux pas l’encombrer de vêtements qui me serviront si peu.

J’espère que cet article vous a plu et vous sera utile 🙂 De mon côté j’ai beaucoup aimé l’écrire et je m’efforce de l’appliquer, même quand il fait beau et que j’ai très envie de faire du shopping.

10 commentaires
27 likes
Pécédent article: Cat’s EyesArticle suivant: Détails du dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous envie de légèreté, de divertissement, de futilité pas si superficielle ?

Bienvenue dans ma parenthèse !

En savoir plus

Me contacter
uneparenthesemode@gmail.com
Archives
Derniers articles
Calendrier
mai 2018
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031