J’ai (dé)testé pour vous : consulter un « kinésiologue »

J’ai besoin d’écrire cet article « à chaud », quelques heures seulement après mon rendez-vous, tant il était étrange. Je pense que le fait de mettre mon expérience par écrit m’aidera à y voir plus clair.

I Pourquoi consulter un kinésiologue ?

J’ai lu le formidable livre « L’hypersensibilité pour les nuls » et y ai trouvé de nombreuses pistes pour accepter et gérer mon hypersensibilité. Dans la liste des thérapies qui étaient adaptées figurait la kinésiologie. J’ai déjà tenté l’hypnose, qui s’est avérée très efficace. Je sens que j’ai des émotions bloquées et de la colère enfouie, alors pourquoi pas consulter pour faire circuler tout ça ?

Voici ce qu’il en était dit dans ce livre :

La kinésiologie est une pratique destinée à favoriser l’équilibre et le bien-être physique, psychique et relationnel. Elle regroupe un ensemble de techniques pour faire face au stress et mieux vivre ses émotions.

La définition était évasive mais j’étais curieuse d’en savoir davantage. Comme à chaque fois qu’un sujet m’intéresse, je fais quelques recherches et j’en suis ressortie curieuse et convaincue par cette pratique.

II Qu’est-ce que la kinésiologie ?

  • Etymologiquement : « la science du mouvement »
  • Technique de rééquilibrage psycho-corporel
  • Fondée dans les années 60 aux Etats-Unis et arrivée en France dans les années 80
  • Elle utilise un test musculaire pour comprendre le fonctionnement de la personne.
  • Le test musculaire permet d’accéder à la mémoire du corps. Selon le mot ou la phrase prononcée, les muscles se vident de leur énergie et dévérouillent. C’est de là que viennent « les jambes en coton »; c’est pourquoi on dit « assieds-toi » avant d’annoncer une mauvaise nouvelle.
  • Ensuite la kinésiologie procède à un rééquilibrage grâce à des techniques venues d’Occident (chiropractie) et d’Orient (médecine chinoise)

Si vous voulez en savoir davantage je vous invite à lire cet article complet.

III La séance

J’ai pris rendez-vous sur Doctolib, mais je l’avais également eu au téléphone. Le contact a été bon. J’ai choisi ce thérapeute en fonction de sa notation (il avait 5 étoiles et plusieurs avis) et de la distance. Il dispose d’un site internet expliquant sa pratique et les séances proposées. J’ai choisi la plus complète me disant que j’avais plusieurs blocages à traiter.

Pour une fois je me sépare de Sandro et le fais garder par la nounou afin de me rendre au rendez-vous. Je retire de l’argent car il n’accepte que du liquide ou des chèques.

A. Première impression

1 Le lieu

J’arrive à l’heure. Il m’avait écrit quelques minutes avant pour me dire de ne pas appliquer de gel hydro alcoolique avant la séance, afin de mieux capter l’énergie.

J’attends devant la porte d’entrée car il n’y a pas de salle d’attente. Au bout d’un moment il vient m’ouvrir… Je n’avais pas sonné pensant avoir lu cela. Il me dit :

C’est en lisant votre message que j’en ai déduit que vous deviez être là, sinon comment aurais-je pu le savoir ?

Je lui ai répondu, très détendue :

Je pensais que vous alliez sentir mon aura.

Il me fait passer par un couloir sombre et encombré, comme un appartement dont on a hérité et qu’on doit vider de tout ce qui a été accumulé pendant des années. J’entre dans un petit bureau désordonné et pas très propre, je m’attendais à une salle de consultation plus épurée.

Je m’assois face à lui, assis à un bureau encombré. Il me pose quelques questions sur l’objet de ma venue puis sur ma santé globale dans les grandes lignes. Il me demande deux fois si je suis droitière. Il semble un peu brouillon mais je ne me braque pas.

2 Le questionnaire

Il me tend ensuite un questionnaire sur lequel je dois noter de 0 à 5 mon ressenti sur les 3 derniers mois pour tout une série de parties du corps. Par exemple pour la tête il faut dire si on a eu des migraines, des vertiges… Pour les oreilles si on a des bourdonnements, des douleurs, des acouphènes…

0 = jamais

1 = rarement

2 = de temps en temps mais peu intense… et ainsi de suite

Je m’applique et suis très concentrée pour répondre au mieux. Je lui tends ensuite le questionnaire qu’il survole très rapidement et compte les points. Je pensais qu’il allait s’appesantir sur certains points mais non. Cela ressemble presque à un prétexte pour se donner l’air sérieux. Je commence à trouver cela peu rassurant.

Il survole le sujet alimentation, me demande ce que j’ai mangé la veille (et j’ai oublié). Il me dit bien sûr que je dois manger plus de fruits et de légumes, alors que j’en consomme déjà beaucoup. Une remarque inutile et moralisatrice. Pour moi soit on aborde le sujet de manière adaptée, soit on ne le traite pas.

B. Les constats

Je lui dis que je suis intolérante aux produits laitiers et que j’ai donc arrêté mais que je prends de temps en temps du fromage de chèvre ou des yaourts au lait de chèvre. Il me dit qu’il faut que j’arrête car les laitages provoquent le cancer du sein, encore plus chez moi :

Vous avez les yeux clairs, la peau élastique. Donc encore plus sujette. Vous n’avez pas de boules dans les seins ?

Et il n’en dit pas davantage ! Mon anxiété se manifeste sous forme d’hypocondrie, et je n’ai pas apprécié du tout d’entendre ses propos. Bien sûr le cancer du sein est un vrai fléau qui touche 1 femme sur 8. J’ai d’ailleurs eu une palpation par ma sage-femme le mois dernier et suis vigilante.

Il me demande si j’ai peur « du virus ». Je lui réponds qu’avec ma tendance à l’hypocondrie j’ai peur de maladies plus graves et mortelles (pour moi, car je sais que le Covid peut être mortel pour certains). Il me parle alors d’une étude de… devinez qui ? Et oui du Professeur Raoult. Là je m’inquiète vraiment mais ne laisse rien paraître. Je suis habituée à laisser les gens partir dans leur délire !

C. La machine à photons

1 Le corps astral et le corps physique

Arrive la « machine magique » qui n’a fait qu’accroître mes doutes. Et pourtant je venais avec une grande ouverture d’esprit donc je me suis adonnée à l’exercice avec beaucoup de bonne volonté.

Il s’agit d’un cube de 20cm environ dans lequel on glisse chaque doigt au fur et à mesure. Chacun d’entre eux est photographié dans cette « chambre noire » puis analysé.

Il me montre alors sur grand écran un rond entouré d’une « aura » lumineuse. Il s’agit du résultat pour chaque doigt. Apparaît ensuite un bilan global de mon énergie. On voit une silhouette apparaître et un pourcentage. J’ai 28%.

D’après lui j’ai un vrai problème au niveau des émotions : mon énergie est à 8%, je suis à la limite du burn-out émotionnel et si je continue comme ça je vais droit dans le mur. Tout cela est assez « amusant » car j’ai une copine d’Instagram qui est allée le consulter il y a quelques semaines et à qui il a dit la même chose.

J’ai commencé à avoir de sérieux doutes car je sens que j’ai de émotions bloquées certes, mais mon bien-être général est plutôt bon. Je fais de la méditation tous les jours, du yoga, je prends du temps pour moi… Néanmoins dans ces cas-là je laisse dire et fais le tri des informations. Sur l’aura apparaissent des organes qui sont particulièrement mis à mal.

Il me montre que mon pancréas et ma rate sont dans un état catastrophique. Pourtant je n’ai aucun -problème de digestion et je mange sainement mais bon, je l’écoute et lui dis :

Mais il ne faut pas me dire ça, après je pense tout de suite au cancer du pancréas.

Et il ne dit rien pour me rassurer ! Si j’étais plus faible actuellement, ou plus crédule, je serais dans un état lamentable. Il m’explique aussi que je suis plus sujette au diabète, me demande alors si je mange beaucoup de sure. Or j’en consomme avec parcimonie et j’ai toujours des taux de glycémie excellents, même enceinte. Après il me montre des pourcentages et m’explique que rien ne va bien sûr : tout est dans le orange ou dans le mauve, encore pire.

Niveau aura physique ça va beaucoup mieux en revanche donc il ne s’étend pas sur le sujet.

Il semble très fier de cette machine, et comme le dit si bien la copine qui est allée le voir :

On dirait un enfant de 4 ans à qui on vient d’offrir un nouveau jouet.

Je vous laisse en suspens sur cette jolie métaphore, et je vous dis à demain pour la suite de mon expérience. Je précise qu’à ce stade-là il n’a pas encore fait de kinésiologie, mais d’autres approches issues de sa propre formation… Et je m’en serais bien passée !

 

 

 

7 commentaires
Précédent article: 5 fois où mon intuition a été troublanteArticle suivant: Partie 2 : J’ai (dé)testé pour vous : consulter un « kinésiologue »

Commentaires

  • Malikat

    janvier 23, 2021 à 17 h 38 min
    Répondre

    Hello , Très intéressant ton article, je ne connaissais pas du tout cette pratique médicale et ce serait quelque chose qui me serait bénéfique je pense. […] Lire la suiteHello , Très intéressant ton article, je ne connaissais pas du tout cette pratique médicale et ce serait quelque chose qui me serait bénéfique je pense. A réfléchir... En tout merci pour ton retour à chaud ;-) Lire moins

  • Fanny

    janvier 17, 2021 à 20 h 22 min
    Répondre

    Ah oui ça ressemble fort à du charlatanisme là ! Hâte de lire la suite mais j’imagine que cela ne s’est pas amélioré.

  • Caroline

    janvier 17, 2021 à 17 h 00 min
    Répondre

    Carine, je pense qu’il s’agit d’un charlatan. Ne retourne pas le voir

  • Lunairiala

    janvier 17, 2021 à 11 h 44 min
    Répondre

    Se permettre de donner un avis médical sans aucun conditionnel,alors qu'il n'est pas habilité à ça, c'est grave à mon sens. Et en plus […] Lire la suiteSe permettre de donner un avis médical sans aucun conditionnel,alors qu'il n'est pas habilité à ça, c'est grave à mon sens. Et en plus il dit vraiment un tissu d'âneries. Lire moins

  • Allymac-b

    janvier 17, 2021 à 7 h 47 min
    Répondre

    "Je pensais que vous alliez sentir mon aura." ha ha ha !!!!!! tu me fais trop rire !!! j'attends la suite […] Lire la suite"Je pensais que vous alliez sentir mon aura." ha ha ha !!!!!! tu me fais trop rire !!! j'attends la suite avec impatience !!! Lire moins

  • Constance

    janvier 16, 2021 à 23 h 04 min
    Répondre

    Je suis kinesiologue et suis choquée par le descriptif de votre rendez vous ... ce type là ne peut pas être Kinesiologue ! Est il […] Lire la suiteJe suis kinesiologue et suis choquée par le descriptif de votre rendez vous ... ce type là ne peut pas être Kinesiologue ! Est il certifié ? De quelle école sort il ? Faites bien attention à aller consulter quelqu’un De certifié qui a au moins 600 heures de formation dans une vraie école . Malheureusement ce sont ce genre d’énergumènes qui décrédibilisent notre si belle profession qui apporte tellement de bien lorsqu’elle est bien pratiquée . Constance (fb et insta : kinesioavecconstance) Lire moins

  • Sophouil

    janvier 16, 2021 à 19 h 52 min
    Répondre

    Je suis médecin généraliste et donc assez cartésienne, malgré tout je ne suis pas du tout opposée aux méthodes alternatives si mes patients y trouvent […] Lire la suiteJe suis médecin généraliste et donc assez cartésienne, malgré tout je ne suis pas du tout opposée aux méthodes alternatives si mes patients y trouvent du positif. Mais c’est vrai que ce que tu décris jusque là me laisse sceptique et j’attends impatiemment la suite! Sophie Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles
Retrouvez mes anciens articles