Le jour où j’ai mis des sourires sur mon visage

Un titre étonnant, j’en conviens, mais c’est pourtant ce que j’ai fait !

Mardi j’avais un rendez-vous médical qui me stressait un peu (euphémisme) comme tous mes rendez-vous médicaux. J’ai décidé de m’y rendre avec le maximum de sérénité possible, et pour y parvenir j’ai décidé de faire sourire mon visage. Pas ma bouche, vous avez bien lu : mon visage.

Quand je faisais du yoga, j’aimais cet exercice : il s’agit d’inspirer profondément et d’expirer en décrispant son visage et en faisant sourire son front et ses joues. Imaginez qu’ils soient capables de sourire, le visage se détend naturellement et une sérénité y transparait. Inutile de sourire réellement, je m’imagine mal me promener dans la rue et prendre le métro avec un sourire béat… Quoi que : si tout le monde faisait ça, nos trajets et notre quotidien seraient bien plus agréables.

Ces derniers temps j’ai appris plusieurs très mauvaises nouvelles. Pour composer avec et profiter de la vie malgré tout, je cherche sans arrêt ce qu’il y a de beau, de positif, les petits bonheurs du quotidien. Mais cela demande un effort car il est beaucoup plus facile de se complaire dans les plaintes perpétuelles et le négatif.

. Mardi en prenant l’ascenseur j’ai imprimé ces sourires sur mon visage.

. J’ai profité des quelques rayons de soleil avec encore plus de plaisir, j’ai capté l’énergie qu’ils me procuraient.

. En arrivant au métro j’ai tenu la porte à ma personne derrière moi et l’ai regardée. Moi qui suis introvertie, j’ai souvent tendance à être dans ma bulle et à ne regarder personne. Pas par misanthropie, simplement par réserve.

. En sortant du métro j’ai décidé de ne pas me précipiter, j’ai ralenti mon allure, ce qui a contribué à me sentir plus paisible.

. En arrivant au cabinet médical, je me suis présentée souriante à la secrétaire médicale. Bon mon sourire n’a pas eu de réponse, mais j’aurais essayé.

. Dans la salle d’attente j’ai dis « Bonjour » avec un léger sourire, et assez fort pour qu’on puisse m’entendre vraiment. Avant je le marmonnais pour moi-même, de peur de déranger ou d’être regardée. Et les deux femmes présentes m’ont répondu avec un sourire également.

. Quand l’endocrinologue est arrivée j’ai senti sa bienveillance et j’ai pu conserver cette sérénité lors de la consultation.

. Au moment de payer, je suis retournée voir Soeur Sourire (la secrétaire médicale) je l’ai remerciée, lui ai souhaité une bonne fin de journée. J’ai senti sa surprise… et j’ai eu droit à un sourire. J’imagine qu’elle affronte toute la journée des personnes désagréables, mais ce n’est pas une raison pour s’en prendre aux autres.

. En sortant j’ai décidé de prendre le temps de me faire plaisir, je suis allée dans des boutiques de décoration, j’étais très zen, bien plus lente que d’habitude, mais quel bonheur ! Oui j’ai eu la chance d’avoir un peu de temps pour moi, donc au lieu de me dépêcher de rentrer comme je le fais d’habitude, j’ai choisi d’en profiter.

. J’ai eu droit dans la rue à plusieurs sourires gratuits, à des regards bienveillants, à des « bonjour » ! Et pourtant je vous l’assure : je n’étais pas en train de sourire de manière béate, j’étais simplement très détendue, pas fermée, et je pense que mes ondes positives se sentaient.

. Le soir j’ai emmené mes enfants faire les courses avec moi, et même lorsqu’ils ont joué à cache-cache à la pharmacie et à la Biocoop, je suis restée très calme. Je les ai rappelés à l’ordre avec ma voix de professeur (sans crier) : ils m’ont obéi sans broncher.

Bref, cette journée de mardi m’a apporté beaucoup : un véritable bien-être, des sourires, de la bienveillance.

Je ne dis pas que c’est facile à mettre en oeuvre, c’est un exercice qui demande des efforts, surtout quand nous sommes confrontés à des personnes désagréables. Mais cela permet de relativiser et de faire abstraction de ce genre de comportement.

Et vous, avez-vous déjà essayé d’imprimer un sourire sur votre visage ? (Je ne suis pas folle vous savez)

6 commentaires
19 likes
Pécédent article: En sweat à capucheArticle suivant: 5 idées de cadeaux pour la fête des mères

Articles liés

Commentaires

  • Laure BB

    mai 5, 2017 à 8 h 27 min
    Répondre

    Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris le principe mais je vais tenter. En ce moment je broie un peu du noir et j'ai […] Lire la suiteJe ne suis pas sûre d'avoir bien compris le principe mais je vais tenter. En ce moment je broie un peu du noir et j'ai tendance à me renfermer. Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Laure BB

      mai 8, 2017 à 11 h 13 min
      Répondre

      Il faut que tu imagines ton front en train de sourire. En associant cela à une respiration profonde ça détend vraiment et décrispe le visage. Essaie […] Lire la suiteIl faut que tu imagines ton front en train de sourire. En associant cela à une respiration profonde ça détend vraiment et décrispe le visage. Essaie je suis certaine que ça te fera du bien. Je t'envoie plein d'ondes positives ! Lire moins

  • Anne

    mai 5, 2017 à 8 h 16 min
    Répondre

    Non, non, tu n'es pas folle :) Je suis totalement en accord avec ton article. Je n'ai jamais appris à faire sourire mon visage mais, lors […] Lire la suiteNon, non, tu n'es pas folle :) Je suis totalement en accord avec ton article. Je n'ai jamais appris à faire sourire mon visage mais, lors des cours de yoga ou de méditation, je sens toujours la relaxation et les changements que cela entraînent lorsqu'il s'agit de détendre tous les muscles du visage. D'une manière générale, on obtient ce que l'on renvoie aux gens, et lorsqu'on est détendue et souriante (intérieurement ou extérieurement), les gens sont plus bienveillants... Je n'y pense pas souvent mais ce matin j'y ai pensé dans les transports en repensant à ton article ! Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Anne

      mai 8, 2017 à 11 h 14 min
      Répondre

      On ne pense pas assez à détendre les muscles du visage, mais ça fait un bien fou pourtant. Heureusement que le yoga est là pour […] Lire la suiteOn ne pense pas assez à détendre les muscles du visage, mais ça fait un bien fou pourtant. Heureusement que le yoga est là pour nous le rappeler. C'est bien que tu l'aies fait dans les transports, même si tu n'obtiens pas forcément de réciprocité, au moins tu bénéficies de la détente que cela t'apporte :-) Lire moins

  • Armelle

    mai 5, 2017 à 7 h 42 min
    Répondre

    Merci pour cet article, je partage entièrement cette façon de voir les choses. Faisant du yoga depuis la rentrée, je me force à décrisper mon visage […] Lire la suiteMerci pour cet article, je partage entièrement cette façon de voir les choses. Faisant du yoga depuis la rentrée, je me force à décrisper mon visage dans le bus et à inspirer et expirer profondément. Je n'y arrive pas sur le long terme, mais ça aide ponctuellement à apaiser les tensions. Pour ma thyroïde (tendance à hypothyroïdie), je prends des algues bio (varech pur) en gélules. Cela a fait baisser mon taux naturellement sans prendre de médicament. mais ça les endocrino ne le prescrivent pas malheureusement. Obligée de me prendre en main seule pour éviter les médicaments. L'hygiène de vie y fait beaucoup, et la gestion du stress est primordiale pour tous ces problèmes. Donc super article, merci. Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Armelle

      mai 8, 2017 à 11 h 18 min
      Répondre

      Tu me donnes envie de me remettre au yoga ! Il faut que je détende les muscles de mon visage le soir car le matin […] Lire la suiteTu me donnes envie de me remettre au yoga ! Il faut que je détende les muscles de mon visage le soir car le matin je me réveille avec la mâchoire crispée :-( Concernant la thyroïde, j'aurais bien tenté cette méthode mais j'ai déclaré la maladie d'hashimoto après ma première grossesse donc j'ai vraiment besoin de Lévothyrox. J'ai une bonne hygiène de vie et j'arrive bien à gérer le stress pourtant, mais je suis d'accord que ça joue... sur le bien-être en général. Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A PROPOS
Avez-vous envie de légèreté, de divertissement, de futilité pas si superficielle ?

Bienvenue dans ma parenthèse !

En savoir plus

Derniers articles
Restons en contact
 

Retrouvez mes anciens articles