La nostalgie du moment présent

Ca passe trop vite.

Déjà trois mois, c’est pas possible !

Non ? J’ai l’impression que c’était hier…

Oh mais que le temps passe !

Profite, ça passe tellement vite.

Il n’y a pas un bouton stop au temps ?

Qui n’a jamais dit ou entendu l’une des ces phrases ? Et quand nous avons un bébé, ce sont des phrases récurrentes.

Loin de moi l’envie de juger les personnes qui disent cela, mais j’aimerais parfois lire des tournures plus positives et plus tournées vers l’instant présent.

A chaque fois qu’une maman met sur Instagram le nombre de semaines de son bébé, je « m’amuse » à compter les commentaires (négatifs à mes yeux) disant que ça passe trop vite. Cela me fait à chaque fois un pincement au coeur, comme si un bébé n’avait de valeur qu’à partir du moment où il était tout jeune. Je me concentre alors sur les autres commentaires, qui disent à quel point le bébé est mignon, les phrases de la maman touchantes…

Dans l’expérience de la maternité, l’ambivalence est totale – surtout à la fin – car nous avons hâte de découvrir notre bébé, sommes fatiguées par les divers maux qui s’accumulent… mais appréhendons déjà le syndrome du ventre vide. Pourquoi avons-nous tant de difficultés à vivre chaque expérience l’une après l’autre, sans projection ni regret ?

Pourquoi sommes-nous incapables de vivre l’instant présent sans forcément être nostalgiques de de ce qui vient de passer ? Pourquoi avons-nous tant de difficultés à être ancrés dans le présent ?

A chaque anniversaire, ou à chaque mois qui passe quand il s’agit d’un bébé, les réflexions sont les mêmes et me fatiguent.

Quoi déjà 3 mois ? Oui, mais 3 mois dont j’ai pleinement profité, et seulement 3 mois au regard d’une vie si tout se passe bien. C’est cela : pourquoi ne lit-on pas « Seulement 3 mois ? La vie devant soi ! »

Cette litanie récurrente dévalorise l’instant au profit d’un passé qui semble forcément plus précieux à partir du moment où il n’est plus.

Je me revois chez mon psychologue, que j’étais allée consulter après la naissance de mon premier enfant car c’est un bouleversement qui éveille beaucoup de choses en nous. Je lui avais confié que j’étais nostalgique du moment présent. Comme si les mois où notre enfant est bébé sont plus précieux que les suivants. La tournure employée l’a interloqué, mais ses questions m’ont aidée. J’ai alors pris conscience que j’aspirais davantage à profiter des moments où je verrai mon enfant grandir, où j’échangerai avec lui, où je lui ferai découvrir ce que j’aime, où je m’émerveillerai de sa capacité d’émerveillement, où j’aurai envie d’apprendre à aimer le quotidien, à me réjouir des plus petites choses…

Donc oui, le temps passe vite, mais je crois qu’il passe encore plus vite quand nous ne savons pas le vivre pleinement, quand nous ne sommes que dans la nostalgie du passé (pas forcément meilleur) ou dans la prospection vers l’avenir. Je n’ai pas envie de vous dire « Carpe diem » tant le terme est aujourd’hui galvaudé, mais j’ai simplement envie de vous dire de profiter de chaque jour.

Pour les mamans, chaque jour qui nous permet de voir notre enfant grandir est une chance. A quoi bon vouloir le garder nourrisson ? Chaque période de la vie est incroyable et pleine de surprises. Je dirais même que je préfère voir mon bébé évoluer et que je préfère la période où l’interaction se produit vraiment.

En attendant, je profite au maximum de mon bébé, j’ai laissé de côté les futilités vestimentaires, mais je saurai y revenir plus tard car elles sont importantes et nécessaires à mon équilibre.

Chaque instant de la vie apporte ses joies et ses peines ; nous ne savons pas de quoi est fait demain, alors profitons <3

7 commentaires
Précédent article: 10 astuces pour mieux vivre son allaitementArticle suivant: Phytomer et moi + bon plan concours

Articles liés

Commentaires

  • Anne

    mai 16, 2017 à 6 h 00 min
    Répondre

    Oh ça me touche beaucoup ! Il est vrai que quoiqu'il arrive dans mon quotidien je regarde tous tes articles attentivement et j'ai plaisir […] Lire la suiteOh ça me touche beaucoup ! Il est vrai que quoiqu'il arrive dans mon quotidien je regarde tous tes articles attentivement et j'ai plaisir à les commenter ;) Isabelle Filliozat est une adepte de l'éducation positive et bienveillante. Même si la lecture de ses livres est parfois un peu culpabilisante (le concept de la bienveillance est sur le papier idéal mais extrêmement difficile à reproduire dans toute son ampleur), je trouve que l'idée de fond est intéressante. Ce sont des livres d'inspiration. Il me semble que celui auquel je fais référence est "au cœur des émotions de l'enfant", livre dans lequel elle explique ce que l'enfant ressent dans telle et telle situation. Son best seller est "j'ai tout essayé" dans lequel elle aide notamment à gérer le terrible two (ce qui me fait penser que je suis en pleins dedans à la maison et que je devais peut être ressortir mon livre :)). Lire moins

  • Julia

    mai 14, 2017 à 21 h 42 min
    Répondre

    Tu as raison, nous devrions profiter plus du présent. A l'inverse, j'ai eu des périodes de ma vie (bon, quand j'étais ado), où ma vie me […] Lire la suiteTu as raison, nous devrions profiter plus du présent. A l'inverse, j'ai eu des périodes de ma vie (bon, quand j'étais ado), où ma vie me paraissait tellement soporifique et inintéressante, que j'avais l'impression de vivre le "passé de ma vie"... heureusement c'est passé :) Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Julia

      mai 15, 2017 à 10 h 41 min
      Répondre

      Moi aussi quand j'étais adolescente je trouvais que le temps passait très lentement. J'avais l'impression que je ne deviendrai jamais adulte !

  • Camille

    mai 13, 2017 à 13 h 24 min
    Répondre

    C'est totalement vrai ce que tu dis, et c'est triste. Personnellement, je n'entends que des gens qui disent "j'ai hâte que..." sans prendre le temps […] Lire la suiteC'est totalement vrai ce que tu dis, et c'est triste. Personnellement, je n'entends que des gens qui disent "j'ai hâte que..." sans prendre le temps de profiter pleinement d'aujourd'hui. Et dans le stress, le tourbillon de la journée, c'est difficile d'apprécier chaque instant je pense... Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Camille

      mai 15, 2017 à 10 h 40 min
      Répondre

      C'est vrai qu'il y a aussi beaucoup de gens qui sont toujours tournés vers le futur. Je trouve cela moins négatif mais en réalité c'est […] Lire la suiteC'est vrai qu'il y a aussi beaucoup de gens qui sont toujours tournés vers le futur. Je trouve cela moins négatif mais en réalité c'est aussi une façon de ne pas profiter du moment présent. Allez, profitons de ce beau lundi ensoleillé ! Lire moins

  • Anne

    mai 12, 2017 à 8 h 49 min
    Répondre

    Tu as totalement raison ! Je me souviens qu'en lisant un livre d'Isabelle Filliozat dans lequel elle explique qu'il vaut mieux profiter de chaque instant […] Lire la suiteTu as totalement raison ! Je me souviens qu'en lisant un livre d'Isabelle Filliozat dans lequel elle explique qu'il vaut mieux profiter de chaque instant au présent, j'avais pris pleinement conscience de cela (elle l'explique bien mieux que ce je ne saurai faire donc je me contente d'évoquer l'idée). En tout cas, ces quelques paragraphes m'ont fait prendre conscience de la façon dont j'avais envie de vivre "avec" mes enfants.... Je pense que lorsque les gens disent que cela passe vite, il n'y a pas forcément d'idée négative, c'est plus l'idée que lorsque on est très occupée, ce qui est le cas avec les enfants, on a pas l'impression de voir le temps passer.... par contre lorsque l'on rajoute "trop" devant vite, on passe effectivement dans la connotation négative :) Lire moins

    • uneparenthesemode
      à Anne

      mai 15, 2017 à 10 h 38 min
      Répondre

      Te souviens-tu de quel livre il s'agit ? Je n'ai encore rien lu d'elle mais il me semble que tu m'en as déjà parlé et […] Lire la suiteTe souviens-tu de quel livre il s'agit ? Je n'ai encore rien lu d'elle mais il me semble que tu m'en as déjà parlé et j'ai envie de découvrir cette auteure. C'est vrai qu'avec les enfants on a l'impression que le temps passe encore plus vite, je suis d'accord ! En ce moment j'ai l'impression de n'avoir le temps de rien alors que je ne travaille pas, ça promet... Merci pour ta fidélité constante à mon blog. Sache que je pense souvent à toi quand je n'ai pas le courage de publier un article. Je me dis "Allez je le fais pour Anne, qui est toujours là". C'est une véritable motivation :-) Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles
Restons en contact
 

Retrouvez mes anciens articles