Un séjour à Etretat

Comme vous l’avez remarqué si vous me suivez sur Instagram, la semaine dernière nous sommes partis tous les cinq à Etretat. J’avais bien sûr déjà lu et vu beaucoup de choses au sujet de cette ville normande qui a tant inspiré les peintres et les auteurs, à juste titre, et j’avais hâte de la découvrir.

J’ai décidé de vous écrire pour vous conseiller quelques adresses et visites. Notre séjour était un peu trop court à notre goût : nous sommes en effet arrivés le mercredi après-midi et repartis le samedi midi. Nous serions bien restés deux jours supplémentaires, et Solal nous a même dit « Moi je veux rester ici pendant 20 ans ».

Commençons par l’essentiel : l’hébergement. Après les déboires que nous avons connus suite à notre location Airbnb décevante à Chambéry à Noël, j’ai eu envie de passer par Abritel.

D’habitude je laisse mon mari chercher, faire une sélection et je valide. Pourquoi alors que j’ai beaucoup plus de temps libre que lui ? Tout simplement à cause de mon besoin de perfection. Ca peut paraître étrange mais avant de me décider j’ai besoin de voir les choses de manière exhaustive, de comparer, de faire quelques recherches. Face à l’offre pléthorique sur Airbnb je me décourage et j’abandonne.

Mais là je me suis dit qu’il fallait que je m’en charge, ça contribue aussi à un travail sur moi-même. Me voici sur Abritel, site que je n’avais que survolé. J’ai sélectionné « Normandie » car nous ne voulions pas trop d’heures de route pour un court séjour, mais aussi et surtout parce que nous adorons la mer en hiver (et la montagne en été). Vous l’aurez compris : nous aimons la tranquillité et fuyons les lieux bondés.

J’ai eu de la chance car la ville d’Etretat m’a été suggérée en premier, et notamment l’annonce que j’ai choisie. Vous l’aurez compris : le choix était rapide et efficace.

Le logement

Comment bien choisir sa location ?

  • Regarder les avis, et il faut qu’ils soient nombreux. Ici il y avait une centaine d’avis, tous dithyrambiques.
  • Analyser le rapport qualité/ prix : ici le prix était vraiment très raisonnable pour une maison
  • Vérifier ce qui est à disposition. En effet quand vous arrivez sur place et qu’il n’y a pas de cafetière, pas de lave-vaisselle, pas de machine alors que vous avez trois enfants et que vous restez plus d’une semaine… le confort n’est pas le même !
  • Regardez les avis donnés sur la literie. Si les matelas sont usés, trop mous ou sales, d’autres locataires le diront. Ici au contraire les avis indiquaient que la literie était parfaite, je le confirme.
  • Assurez-vous que le linge de lit et les serviettes sont fournis. Il nous est déjà arrivé de poser la question au dernier moment car rien n’était indiqué, et nous avons dû ajouter draps et serviettes ! La voiture était pleine à craquer car vous savez sûrement ce que c’est que de devoir se déplacer avec des enfants en bas-âge.

Voici l’annonce de cette maison de pêcheur que nous avons adorée et dans laquelle nous nous sommes sentis tout de suite à l’aise. Je pense que nous y retournerons :

Il s’agit d’une maison de ville, ancienne maison de pêcheur qui m’a paru plus grande que ce que je m’étais imaginé. Elle est sur 3 niveaux, ce qui est pratique quand nous sommes 5.

Rez de chaussée

Le salon est agréable et fonctionnel :

  • Coin canapé / table basse (souvenez-vous qu’à Chambéry il n’y avait pas de salon, ce que nous ne savions pas ! )
  • Grande table à manger (et chaise haute), et télévision accrochée au mur
  • Coin cuisine petit mais où il ne manque rien : cafetière, bouilloire, four, micro-ondes, lave-vaisselle, grille-pain…  Il y a aussi beaucoup de vaisselle, et mine de rien ça joue, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai dû sortir des verres ou couverts du lave-vaisselle quand nous étions en location, car il n’y en avait pas assez.

Attention : les propriétaires ont fait le choix de ne pas installer de Wifi. Cela nous a plu et nous a incités à déconnecter davantage, mais il est important de le signaler.

Une poule nous tenait compagnie.

Et j’ai beaucoup aimé cette pancarte dans les escaliers.

Extérieur

La maison donne sur la rue du côté de l’entrée, mais elle dispose d’un petit espace extérieur, idéal quand il fait beau (où quand Milan veut absolument sortir pour courir un peu).

Le jardin quand nous y étions, la végétation avait poussé :

Premier étage

A l’étage se trouvent la salle d’eau et une chambre avec deux lits simples.

La salle d’eau dispose de toilettes, d’une très grande douche que les enfants ont adorée, ils voulaient tout le temps prendre une douche ! Et si vous avez un enfant en bas-âge, ne vous inquiétez pas : il y a une baignoire pour enfant (aves des jeux de bain ! ) et une table à langer. Elle est très lumineuse, un vrai plaisir ! 

J’ai eu un coup de coeur pour cette chaise et j’ai essayé de deviner son histoire.

Voici la chambre des enfants : les lits et couettes étaient très confortables, ils ont très bien dormi. je précise que les volets sont bien occultants que le double vitrage protège de tous les bruits. Solal apprécie son lit comme vous le voyez !

Et regardez la jolie décoration de la chambre qui n’était pas montrée dans l’annonce : 

Deuxième étage

Voici la chambre parentale, très simple et accueillante. Tout m’a plu : les chaises en guise de table de nuit, le grand tableau, et il y a également un lavabo derrière un paravent.

Cet étage dispose également de toilettes et d’une petite chambre dans laquelle a (très bien) dormi Milan.

Bon, quand je vous disais que j’aimais faire les choses de manière exhaustive, vous le percevez ! J’ai finalement décrit toute la maison alors que je n’ai pas de pourcentage sur les locations effectuées, promis.

Les propriétaires sont accueillants et sympathiques. Ils veulent que les locataires se sentent bien dans leur maison et cela se ressent. Je précise qu’il y a des plantes vertes et des bouquets de fleurs fraîches, attentions auxquelles je suis très sensible.

Où manger ?

Les propriétaires nous avaient laissé les cartes de visite des bons restaurants de la ville, et ils sont nombreux ! J’ai notamment retenu L’huîtrière (face à la mer) et le Marie-Antoinette pour les amateurs de fruits de mer.

Avec les enfants ce n’est pas très agréable d’aller au restaurant, enfin surtout avec Milan devrais-je préciser, donc nous sommes simplement allés dans une crêperie qui apparemment est la meilleure : Le Lann Bihoué. Nous avons réussi à avoir une table à 19h pour le premier service et ça n’a pas désempli. C’est le lieu idéal si vous avez des enfants : plusieurs chaises hautes sont à votre disposition, le service est rapide et efficace.

J’ai choisi une délicieuse galette de sarrasin aux noix de saint Jacques, mais la crêpe « Biquette » de Solal (fromage de chèvre et pomme légèrement caramélisée) me faisait envie.

Nous avons pris connaissance de trois restaurants à éviter, je ne tiens pas à écrire leur nom ici car nous ne les avons pas testés justement, mais fiez-vous au monde : un grand restaurant vide alors que la crêperie d’à côté est bondée, c’est un bon indicateur.

Pour le goûter nous avons acheté des gâteaux et des chocolats chez Hautot, adresse que je recommande vivement aux gourmands :

Que visiter ?

Nous ne sommes pas allés au musée Arsène Lupin car j’ai lu des avis mitigés et qui faisaient plutôt part d’une grande déception. Puisqu’il faisait beau nous avons préféré les promenades en bord de mer.

La plage n’est pas immense mais ça a un côté rassurant (elle est cernée de falaises de chaque côté). Il s’agit d’une plage de galets. D’ailleurs il est bien indiqué qu’il ne faut pas rapporter de galets pour ne pas causer de dégradations, et j’ai trouvé utiles ces panneaux explicatifs. Elle est peuplée de goélands (que j’ai pris pour de grosses mouettes car je n’y connais pas grand chose). Il ne faut pas les nourrir pour ne pas les domestiquer. Ils ne sont pas craintifs et sont faciles à photographier.

Pour les enfants je vous rassure : à marée basse il y a une zone de sable donc ils peuvent jouer avec leur seau et leur pelle ! Il y a également une aire de jeux en bord de mer :

Les falaises sont impressionnantes. Je me suis renseignée sur la question de leur formation et voici ce que j’ai retenu :

  • Elles sont composées de craie et de silex
  • La mer érode les falaises : la craie se dissout et le silex tombe dans l’eau.
  • Le silex est ensuite arrondi par le flux et le reflux, ce qui crée les galets.

Nous avons tout particulièrement aimé aller sur les hauteurs, où trône la chapelle Notre Dame de la garde, bâtie en 1854, et dont les marins avaient porté sur leur dos et à la force de leurs bras les matériaux. Pour y accéder il faut monter 263 marches, donc pensez impossible d’y monter avec une poussette, à moins de la plier comme nous l’avons fait.

Une fois en haut, je pense que vous ressentirez cette sensation de bien-être absolu, malgré le vent qui souffle énormément. La vue est magnifique et ce paysage calme et dégagé fait le plus grand bien :

 

 

6 commentaires
16 likes
Pécédent article: Quand le sourire se fait timideArticle suivant: Le labyrinthe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous envie de légèreté, de divertissement, de futilité pas si superficielle ?

Bienvenue dans ma parenthèse !

En savoir plus

Me contacter
uneparenthesemode@gmail.com
Archives
Derniers articles
Calendrier
mars 2019
L M M J V S D
« Fév    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031